Le chef milicien Morgan devait être jugé, estime la Monusco

Charles Antoine Bambara, directeur de la division de l’information publique de la Monusco, lors de la conférence de l’Onu du 12/03/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Monusco regrette la mort du chef milicien Paul Sadala alias Morgan. Elle aurait souhaité qu’il soit vivant pour qu’il réponde de ses actes devant la justice. Le directeur de l’Information publique et porte-parole ai de la mission onusienne, Charles Bambara, l’a dit au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies du mercredi 16 avril, à Kinshasa. Vous écouterez l’intervention de Bambara au cours de ce magazine qui revient également sur le projet que le gouvernement et la FAO ont lancé pour la viabilité du parc marin des mangroves à Moanda (Bas-Congo).

Actualité de la semaine

Pour la Monusco, l’opération de reddition de Morgan a été entièrement menée par les Forces armées de la RDC (FARDC). La mission dit avoir reçu Morgan déjà mort et dit ignorer les circonstances de ce décès. En outre, la mission a onusienne ne croit pas que la mort de Morgan va bloquer le processus de pacification dans le territoire de Mambasa, en Province Orientale. Pour le colonel Felix Bass, le porte-parole militaire de la Monusco, tous les groupes armés de la contrée n’ont d’autres choix que de se rendre sinon ils y seront contraints.

Décryptage : projet de réhabilitation d’un parc marin des mangroves à Moanda (Bas-Congo) financé par la FAO)

Nouvelles en bref

Invité

Au terme d’une mission à Kinshasa, le représentant du secrétaire général de l’Onu pour l’Afrique Centrale, Abou Moussa s’est dit préoccupé par la situation des réfugiés centrafricains dans les pays limitrophes. Au cours d’une tournée qui l’a conduit au Tchad, au Cameroun et dans les deux Congo, le diplomate onusien a voulu cerner les défis que pose la situation de ces réfugiés et apprécier les besoins des gouvernements et des acteurs concernés afin de développer une réponse conséquente sur le plan humanitaire, sécuritaire et politique.

Abou Moussa a exprimé la volonté de l’Onu d’amener les donateurs à soutenir ces réfugiés centrafricains.

Nouvelle de province : 

Portrait : Catherine Mazana, agent au département de la sûreté et sécurité de la Monusco

Question aux UN

Agenda de la semaine

  • La semaine mondiale de la vaccination 
  •  la journée mondiale de lutte contre le paludisme

L’émission  vous est présentée par Mila Kimbuini.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (105)
RDC (101)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (38)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (18)
Opposition (17)