RDC : le ministre du commerce extérieur suspend l’importation des sucres bruns dans la partie Ouest du pays

Le ministre d’Etat en charge du Commerce extérieur a suspendu pour une durée de six mois, l’importation des sucres bruns dans la partie Ouest du pays du territoire national. La décision est contenue dans un arrêté signé ce lundi 5 mars. Il indique néanmoins que toute importation en cours, initiée avant la signature de cet arrêté ministériel, peut bénéficier d’une dérogation accordée par lui.
Jean-Lucien Bussa affirme que cette décision est prise pour protéger l’industrie locale, contre « une augmentation imprévue des importations qui lui porte un préjudice grave ».
Cette mesure vise aussi à « assainir et éradiquer l’entrée massive et frauduleuse des sucres bruns qui s’opère dans les postes frontaliers » de la partie ouest de la RDC, ajoute-il.
Jean-Lucien Bussa  a aussi signé un arrêté qui porte restriction d’importation des sacs, sachets, films et autres emballages en plastique en RDC. Désormais, l’importation de ces produits est subordonnée à l’obtention d’une autorisation délivrée par le ministre du Commerce extérieur.

Des suspensions prolongées

Jean Lucien Bussa renouvelle l’interdiction d’importation des certains produits vivriers et manufacturés comme le ciment gris, les barres de fer, la bière et les boissons gazeuses.

Pour le ministre d’Etat, cette mesure est une mise en œuvre de la politique du gouvernement qui vise à rendre efficace et dynamique le secteur productif.

« Nous avons du potentiel, nous avons des industries dans ces branches  d’activités, et elles ont la capacité de pouvoir couvrir la demande nationale. Les industries du secteur du ciment  et du sucre ont la capacité de couvrir les besoins de la partie ouest de la RDC. Nous avons donc dans le pays les capacités productives qui peuvent nous permettre de faire face à la demande nationale », affirme M. Bussa.

Ainsi, il lance un appel aux opérateurs économiques afin d’investir dans différents secteurs en vue de répondre favorablement à la demande nationale. Car, affirme-t-il, le pays a la capacité de répondre aux besoins  nationaux. 

« Mais en même temps, la partie Est du pays où nous n’avons pas encore des cimenteries, des sucrières, les opérateurs économiques, au regard de la demande solvable, disponible exprimée en millions des consommateurs, les industriels trouvent là un marché potentiel qu’ils doivent capter. Appel est fait aux opérateurs économiques privés pour investir dans le secteur », lance le ministre du Commerce extérieur.

Jean Lucien Bussa s'enbtretient avec Mimie Engumba:

/sites/default/files/2018-03/060318-p-f-kin_invite_min_bussa-web.mp3

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (106)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (19)
Opposition (18)