Les militants de LUCHA transférés au parquet de grande instance de Goma


 
Les sept militants du mouvement citoyen lutte pour le changement (LUCHA) arrêtés lundi 3 septembre à Goma ont été transférés au cachot du parquet de grande instance de Goma. D’après le procès-verbal de la police congolaise, ces militants de la LUCHA sont poursuivis pour destruction méchante, menace d’attentat, trouble à l’ordre public et extorsion.
 
Ce mardi, le magistrat instructeur de leur dossier au parquet de grande instance de Goma les a auditionnés.
Parmi les manifestants blessés, seul Gislain Muhiwa est « dans un état critique », indique Espoir Ngalukiye, membre de la LUCHA.
 
« Ghislain Muhiwa a été torturé et tabassé. Quand on l'a transféré au parquet, le procureur qui a vu l’état critique dans le quel il se trouvait, a ordonné son transfert pour l'hôpital. Nous demandons que ces amis soient libérés », a affirmé Espoir Ngalukiye.
 
Au cours de la manifestation organisée par la LUCHA lundi 3 septembre à Goma, pour demander à la CENI de retirer la machine à voter et de nettoyer son fichier électoral, quelques motocyclistes de la ville ont lancé des pierres sur la voiture privée du commandant de la police de la ville de Goma pour protester contre l’arrestation de deux de leurs compagnons.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (48)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)