Ituri : vers une gestion foncière communautaire participative à Djugu avec l’appui de l’ONU-Habitat

Décryptage

Programme multisectoriel de lutte contre le VIH/Sida,PNMLS,  avec l’appui de l’Onusida ,  a remis  mardi dernier  le premier prix spécial/VIH Sida  2017 a deux médias. La cérémonie a été présidée par le Représentant du ministre de la Culture et Arts. Selon le PNMLS, ces deux médias se sont illustrés dans leurs programmes par la diffusion des spots et la sensibilisation de la lutte contre le Vih Sida ces dernières années. Le professeur Lievin Kapend du PNMLS s’entretient sur ce prix avec Jean-Pierre Elali Ikoko

Brèves

*Mettre en place des projets communautaires impliquant réfugiés centrafricains et populations autochtones dans les milieux d’accueil au Nord-Ubangi et au Bas-Uélé. Telle est l’approche du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés dans son mandat dans cette partie du territoire congolais. Une approche dictée par le souci pour le HCR et ses partenaires d’assurer l’autonomisation des réfugiés et en même temps d’encourager les familles d’accueil pour leur hospitalité. Au nombre de ces projets dits « à participation communautaire », le service de communication du HCR/Nord-Ubangi cite, notamment, la distribution des intrants agricoles et de pêche aux familles d’accueil et aux réfugiés hors camps, le renforcement des infrastructures sociales de base dans les villages d’accueil et dans les camps de réfugiés, tels les forages. Dans ce même état d’esprit, le HCR/Nord-Ubangi constate avec satisfaction, par exemple, que dans les camps de Mole et Inke, les parents d’élèves et les enseignants ainsi que les groupements des réfugiés, secondés par les humanitaires se sont facilement impliqués tous dans la fabrication des briques adobe pour la construction de nouvelles salles de classes.

**Du nord du pays, rendons-nous au centre, dans l’ex-Grand Kasaï, avec le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme, BCNUDH. Le BCNUDH a organisé au cours des deux dernières semaines plusieurs séances de renforcement des capacités au bénéfice des différents acteurs sociaux et militaires à Kananga, au Kasaï-Central et à Tshikapa, au Kasaï. Une quarantaine de membres de l’ONG Action internationale pour les droits de l’homme et une quinzaine d’officiers, entre autres, ont été formés aux concepts fondamentaux des droits de l’homme, à la violence sexuelle. Et pour les officiers militaires, l’accent de leur formation a été mis sur le rôle de l’armée dans la prévention des violations des droits de l’homme, des violences sexuelles et des graves violations des droits de l’enfant.

***Et à propos des de l’enfant justement, la section Protection de l’enfant de la MONUSCO a documenté 224 violations graves commises à l’encontre des enfants dans le contexte de conflit armé en RDC. Une situation du mois d’août 2018. Selon la section protection de l’enfant de la MONUSCO, les enfants sont restés vulnérables aux activités intenses des groupes armés et milices dans les quatre coins du territoire congolais. Près de 40% des violations documentées pendant cette période viennent du Nord-Kivu, un tiers du Kasaï et du Kasaï-Central et le reste de l’Ituri et du Sud-Kivu, précise la MONUSCO.

Invité

Une semaine après la reprise le 27 aout dernier du procès du meurtre de deux experts de l’ONU au Kasaï, Robert Petit a assisté lundi dernier à l’audience au tribunal militaire garnison de Kananga lors de sa visite dans cette ville. Le procureur canadien a été nommé en novembre 2017 pour diriger une équipe d’experts qui appuie l’enquête de la justice congolaise dans cette affaire. Robert Petit est interrogé par Joel Bofengo.

Nouvelle de province

Trois provinces de l’Est du pays, les deux Kivus et l’Ituri vivent toujours dans l’insécurité permanente, selon les résultats du 15e sondage réalisé dans ces régions avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Joseph Mankamba Dibalaya du bureau de l’information publique de OCHA à Kinshasa, l’a annoncé au cours de la conférence de presse des Nations unies mercredi dernier. Un extrait de ses propos recueillis par Honoré Misenga Kalala

Question aux Nations unies

Et à propos de l’insécurité dans l’Est du pays, suivez cette question concernant Rusthuru et bien entendu, la réponse de Florence Marchal, porte-parole de la Monusco.

Autoportrait

Selo Patricia, Training/Monusc

Agenda

Trois dates à retenir pour cette semaine :

-10 septembre : Journée mondiale de prévention du suicide

-12 septembre : Journée internationale des Nations unies pour la coopération Sud-Sud

-15 septembre : Journée internationale de la démocratie.

Bonne écoute:/sites/default/files/2018-09/090918-p-f-magun_web.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (84)
RDC (74)
Elections (67)
élection (63)
FARDC (48)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (32)
FCC (28)
Vclub (26)
Caf (23)
Léopards (20)
Linafoot (20)
Mazembe (19)