Action Contre la Faim: RESPONSABLE DE PROGRAMME DE RECHERCHE (Modélisation d'un mécanisme de soutien à la résilience nutritionnelle en RDC)

AVIS DE RECRUTEMENT

            N° Réf. : ACF/PUNC/01/05/18

RESPONSABLE DE PROGRAMME DE RECHERCHE                             (Modélisation d'un mécanisme de soutien à la résilience nutritionnelle en RDC)

 

Action Contre la Faim est une ONG internationale présente en RDC depuis 1996 et qui intervient dans les domaines de la nutrition, de la santé, de la sécurité alimentaire, de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement.                                                                                                           

Dans le cadre de ses activités, ACF est à la recherche d’un (e) Responsable de Programme de Recherche

Durée du contrat                     : 12 mois

Date souhaitée de début        : Dès que possible

Lieu de travail                           : RDC-Kinshasa et Kahemba (Province du Kwango)

Champ d’intervention              : Basé Kinshasa avec des déplacements fréquents

                                                     dans la zone  de santé de Kahemba, Province du  

                                                     Kwango, RDC

Finalité du poste :  Mettre en œuvre et suivre le programme de recherche opérationnelle, au niveau de la mission

Objectif global :  Coordonner la conception et la mise en œuvre des études, en veillant à ce que leurs conclusions convergent vers l'identification des mécanismes de résilience et des vulnérabilités.

Responsable hiérarchique : Coordinateur Terrain Base Urgence

Responsable fonctionnel : Responsables des Départements Technique (SAME, NUT, WASH) Coordinatrice de Projets de Recherche (Siège)                               

Manage l’équipe du programme de recherche directement : Chercheurs en charge des études sur le terrain

Historique de la recherche

Au cours des 20 dernières années, Action Contre la Faim pris en charge la malnutrition aigüe sévère dans les zones les plus touchées de la RDC. La réémergence des crises nutritionnelles dans une même zone prouve qu’une intervention d’urgence seule ne modifie pas à elle seule à répondre aux vulnérabilités responsables de la malnutrition. C’est pourquoi, Action Contre la Faim propose de dégager les modalités d’une intervention visant à renforcer la résilience locale contre la malnutrition.

L’expérience d’Action contre la Faim dans le pays nous permet de faire les hypothèses initiales suivantes:

1) Il est possible de soutenir les mécanismes de résilience locaux pour s'attaquer aux causes profondes de la malnutrition sur une période de deux à quatre ans

2) La majorité des personnes économiquement, socialement et physiquement vulnérables sont aussi les plus vulnérables à la sous-nutrition dans la région.

3) Les institutions publiques locales ne deviendront pas plus stables ou efficaces dans les années à venir, ce qui signifie qu'une intervention devra porter sur les capacités d'adaptation et de résilience au niveau des ménages et des communautés afin d'avoir un impact structurel.

4) Renforcer la résilience signifie renforcer les capitaux respectifs des ménages - financiers, physiques, sociaux, humains et naturels - basés sur la connaissance et les capitaux institutionnels. Pour ce faire, la distribution d'argent inconditionnelle est sans doute la modalité d'aide la plus adaptative.

Pour vérifier ces hypothèses, Action contre la Faim mènera des études dans la zone de santé de Kahemba, province du Kwango, où la malnutrition aiguë sévère est un problème majeur depuis des décennies. Les études permettront d’apporter des réponses sur deux grands volets qui sont :

Une analyse socio-économique qui portera sur les structures du marché, les prix du marché, la disponibilité des biens et services, la qualité et la quantité des parties prenantes existantes, la cartographie des services nutritionnels existants et accordera une attention particulière au secteur agricole afin de pouvoir analyser les causes profondes de la malnutrition.

Une analyse des causes directes de la malnutrition par un examen des pratiques et des comportements au niveau des ménages, de la diversité alimentaire et alimentaire, du coût de l'alimentation, de l'analyse économique des ménages et de l'accès aux services de santé et de nutrition.

Ces études détermineront les vulnérabilités et les obstacles auxquels se heurtent les populations locales pour accéder aux capitaux économiques, physiques, sociaux et institutionnels. A la suite de ces études, un modèle d'intervention multisectorielle et pluriannuel sera conçu en fonction de ces résultats

Mission 1 : Coordonner la mise en œuvre et la gestion administrative, scientifique et éthique du projet.

Le Responsable de programme de recherche est responsable :

De convoquer, de coordonner et de contribuer au Groupe de Travail qui développe tous les outils et documents du projet (protocole, questionnaires, méthodes, analyses, contrôle qualité, Suivi & Evaluation, planning etc.) 
Identifier et affiner de manière collégiale les hypothèses et questions de recherche
D’assurer que les méthodologies convergent vers des conclusions comparables et/ou complémentaires, informant des mécanismes de résilience et des vulnérabilités dans la zone.
De sélectionner et encadrer les consultants ou équipes internes qui réaliseront les études.
De planifier les activités de recherches réalisées par les responsables d’études et de s’assurer de leur bon déroulement dans les temps impartis.
De documenter le progrès et les difficultés rencontrées durant le projet (prise de décision et arbitrage aux étapes clé du projet - lancement, clôture, changement stratégique etc.).
De contribuer à la rédaction des rapports bailleur (DFID)

D’assurer les étapes nécessaires (requête, dossier à rédiger, documents à fournir, etc.) pour obtenir les autorisations nécessaires pour la conduite de l’étude, y inclus les potentiels ajouts au protocole au cours de l’implémentation ou après la collecte de données
De prendre en compte toutes les informations disponibles sur des projets de recherche similaires conduits en RDC.

Mission 2 : Assurer la bonne communication et collaboration avec les partenaires et autorités locales

Le Responsable de programme de recherche est responsable :

D’assurer la mise en œuvre du plan de communication sur le projet et du développement des outils correspondants

De planifier et préparer les RV et réunions à avoir au long du projet avec des organisations externes telles que les départements techniques du gouvernement – notamment le Programme National de Nutrition, des représentants du gouvernement provincial, des organisations nationales et internationales travaillant sur la zone, des entrepreneurs locaux, des institutions de recherche etc.

De promouvoir une bonne image technique d’ACF à l’échelle de sa zone géographique
De la diffusion pertinente et au bon moment d’informations collectées à l’échelle locale aux partenaires

Mission 3 : Mettre en œuvre le projet de recherche sur le terrain avec l’équipe recherche et en collaboration avec la mission RDC et le siège (service de recherche, départements opérationnels, etc.)

Le Responsable de programme de recherche est responsable :

En collaboration avec les départements de la mission d’organiser les achats de matériel avec le département logistique au siège et sur le terrain
De contrôler la qualité des données collectées sur le terrain et dans les fichiers numériques et le respect des procédures
D’organiser les visites terrain des partenaires scientifiques et experts en charge de la conduite des études
D’assurer la mise en place et la mise en œuvre des différentes études liées à l’analyse économique et l’analyse des comportements au niveau des ménages.
D’organiser l’analyse des données
En collaboration avec les départements de la mission d’assurer la gestion adéquate des RH (respect des bonnes pratiques et procédures, en collaboration avec le service RH)
En collaboration avec les départements de la mission de suivre le budget de façon régulière, établir les prévisions de trésorerie pour le projet de recherche
En collaboration avec les départements de la mission de gérer les aspects logistiques du projet (déplacements, achats, approvisionnement, etc.) selon les procédures en vigueur
De coordonner les activités du projet en lien avec les autres activités d’ACF sur la base et dans le pays
D’informer régulièrement du progrès du projet tous ses membres d’équipe et ses supérieurs
De faire valider les changements de protocole si besoin
De clôturer la phase de mise en œuvre sur le terrain: donner le matériel si éligible, archiver les questionnaires papier anonymes et les consentements papier pour 5 ans (procédure ACF 2015 cf kit log), sauvegarder les données du projet sur CDs et autres démarches selon les procédures de clôture de projet.

Mission 4 : Suivre la qualité et l’analyse des données, et la production des rapports

Le Responsable de programme de recherche est responsable :

De suivre la qualité des données et la capitalisation des corrections entreprises ainsi qu’une redescente de l’information vers les équipe de collecte pour entreprendre les mesures correctives afin de limiter les erreurs.
D’organiser un atelier de méta-analyse et d’opérationnalisation des résultats des différentes études
D’archiver tous les documents clé & fichiers, photos, vidéos du projet sur disque dur, ou DVD
De capitaliser les méthodes et outils développés, la bibliographie et les partager en interne
D’orchestrer la finalisation des rapports d’analyse en s’assurant de la convergence des conclusions sur les attendus initialement prévus, à savoir de qualifier les différents capitaux disponibles aux populations concernées (économique, physique, humains, sociaux et institutionnel), ainsi que les barrières pour accéder à ces ressources.

De contribuer à la création du modèle d’intervention pour soutenir et augmenter la résilience nutritionnelle des personnes vulnérables

Mission 5 : Former et développer les compétences des équipes ACF

Le Responsable de programme de recherche est responsable :

De l’évaluation des compétences et acquis techniques des personnes sous sa responsabilité
De déterminer les besoins en matière de formation
Du développement des compétences des collaborateurs ACF de son programme
D’assurer la qualité et de l’adaptation des formations qu’il met en place pour les équipes ACF
Identifier les besoins de formation des équipes en se fondant sur les évaluations et l’observation in situ
Concevoir, organiser et animer des séances de formation pour ses équipes en prenant en compte leur profil et le contexte culturel

COMPETENCES REQUISES

DIPLOME / NIVEAU D’ETUDES

Diplôme/niveau d’études requis : Diplôme d’études supérieures en recherche opérationnelle, dans le domaine des sciences sociales.

COMPETENCES SPECIFIQUES ET NIVEAU D’EXPERIENCE

ESSENTIELLES

Grande Expérience dans la conduite d’études ou de projets de recherche dans le secteur du développement
Expérience de recherche opérationnelle dans des pays à ressources limitées
Sensibilité à la pluridisciplinarité (santé, nutrition, alimentation, économie, socio-anthropologie, géographie, agronomie etc.)
Excellente connaissance et expérience dans l’utilisation des outils de suivi de projet
Capacités managériales pour coordonner plusieurs équipes d’études simultanément
Capacité de représentation externe
Compétences avérées en théorie du changement et montage de projets complexes
Excellente capacité en analyse de données quantitatives et qualitatives
Excellente capacité de communication et de négociation
Excellente capacité d’organisation et d’anticipation, ainsi que de la prise d’initiative
Excellente capacité d’analyse et de résolution de problème
Excellentes capacités rédactionnelles en Français (écrit et oral)
Maitrise de Microsoft Package (Word, Power Point, Excel)

SOUHAITEES

Expérience dans la gestion de projet.
Connaissance dans le domaine de la nutrition et des causes de la malnutrition.
Expérience dans des approches intégrées de résilience aux crises nutritionnelles
Connaissance des partenaires dans les domaines de la nutrition en RDC
Maitrise de l’anglais

Adressez votre candidature :

Uniquement par courrier électronique à l’adresse suivante : [email protected], en indiquant l’intitulé du poste dans l’objet du mail.  Joindre seulement un CV et une lettre de motivation. Toute candidature avec des documents supplémentaires non demandés sera d’office écartée.

Les candidatures féminines répondant aux critères sont fortement encouragées.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 25 Mai 2018 à 17h00

NB : Nous rappelons à tous les candidats que le processus de recrutement au sein d’Action Contre la Faim est équitable, transparent et gratuit et seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

NB : Les dossiers des candidatures non sélectionnées ne feront pas l’objet de retour aux postulants.

Action Contre la Faim n’exige, ni accepte des frais, des pots-de-vin, des paiements à aucun stade des processus de recrutements. ACF ne demande aucune information bancaire aux candidats.

Fait à Kinshasa, le 08/05/2018                                                                                                                                                

Le Chargé de Recrutement et Mobilité

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Responsabilités

Du fait du caractère gratuit de la rubrique emploi de notre site, Radio Okapi n'a pas toujours la capacité de modérer toutes les annonces publiées. Nous attirons donc votre attention sur le fait que Radio Okapi ne peut pas être tenue pour responsable des annonces publiées de bonne foi qui s’avéreraient de nature frauduleuse.

Nous essayons autant que possible de vérifier toutes les offres d'emploi qui nous parviennent. Cependant, soyez vigilant avant de candidater et refusez systématiquement tout "employeur" vous demandant de l'argent pour votre dossier de candidature