Unicef: Un administrateur à la communication pour le développement

Les candidatures féminines sont particulièrement encouragées. LES BUREAUX UNICEF SONT « NON FUMEURS »

Recrute

UN ADMINISTRATEUR A LA COMMUNICTION POUR LE DEVELOPPEMENT

REPUBLICATION

Grade :NO-B

Lieu d’affectation:Lubumbashi

Type de contrat:Temporary Appointmentavec une durée initiale de 5mois

Avis de Vacance n°:VN/2015/NO/012

Date de clôture de la publication: 09Décembre2015

1. Contexte et justification

Parmi les progrès notables sur le plan du développement humain réalisés par la République Démocratique du Congo figure la baisse de la mortalité infantile, qui a chuté de 30% entre 2007 et 2013. Malgré les progrès réalisés, cette dernière frappe encore un peu plus d'un enfant sur dix avant l'âge de cinq ans. La RDC est le troisième pays au monde qui contribue le plus à la mortalité des enfants de moins de 5 ans après l’Inde et le Nigeria. En effet, les ratios de mortalité infanto-juvénile, infantile et néonatale ont été estimés respectivement à 104, 58 et 28 pour mille naissances vivantes (EDS 2013).

Cette forte mortalité est imputable à des affections évitables par des mesures simples ou peu couteuses (la fièvre/paludisme, les infections respiratoires aigües, la diarrhée, la malnutrition et les affections néo-natales).

En Zone Sud, plus précisément dans la province du Katanga, des améliorations ont été constatées entre autres l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticides et la réduction de la résistance à la vaccination notamment lors des campagnes polio. Cependant, des défis persistent :

 le taux de lavage des mains au savon et à l’eau est seulement de 1,5% ;

 le pourcentage d’utilisation de la moustiquaire est de 58,3% ;

 le pourcentage d’enfants de 12 à 23 mois qui ont reçu tous les vaccins recommandes est de 66,7% ;

 la durée moyenne d’allaitement maternel exclusif est de 1,1 mois ;

 le pourcentage d’enfants de 6 à 23 mois nourris selon les 3 pratiques optimales d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant sont respectivement de 8,2%, 3,9% et 4,7% pour le Haut Katanga, le Haut Lomami et le Lualaba ;

 le pourcentage d’enfants souffrant de la diarrhée à qui l’on a administré le SRO ou une autre solution maison recommandée est de 40,5%.

 

Par ailleurs, toujours en termes de développement humain, le pourcentage d’enfants de moins de 5 ans enregistres à l’Etat civil est de 24,8% et celui ayant un acte de naissance est de 9%.

Devant ces faits, l’Unicef accompagne le Gouvernement pour une amélioration de la situation, à travers notamment son programme de Communication pour le Développement. La stratégie d’appui inclut la réalisation d’activités promotionnelles des PFE, le renforcement de la participation communautaire, l’appui à la planification de qualité des activités de communication par les différents secteurs de développement (Survie, Education et Protection de l’Enfant), l’appui à la coordination et au suivi des activités de communication et le renforcement de capacités des acteurs de la communication. La Zone Sud, qui inclut les deux Kasaïs et le Katanga, est plus ou moins avancée en termes Les candidatures féminines sont particulièrement encouragées. LES BUREAUX UNICEF SONT « NON FUMEURS » d’activités promotionnelles et de suivi des activités de communication. Par contre, des efforts restent à faire en ce qui concerne les activités de renforcement de la participation communautaire et d’appui aux programmes sectoriels.

Le bureau de Lubumbashi a un seul staff spécialiste en C4D (P3) qui recouvre la Zone Sud. En plus de l’accompagnement des partenaires de la province du Katanga dans la mise en oeuvre opérationnelle du programme de coopération, le staff assure également l’accompagnement des trois bureaux de province de la Zone Sud ayant chacun un Administrateur C4D. Le staff a également sous sa supervision, l’Administrateur Infocom basé à Lubumbashi qui est chargé de la mise en oeuvre du plan de communication1 de l’Unicef en Zone Sud, en collaboration avec les trois points focaux Infocom des bureaux provinciaux (2 Kasais et Kalemie) qui ne sont autres que les Administrateurs provinciaux C4D.

1 Infocom

2 Le plan HACT prévoit un nombre minimum de visites programmatiques faites par le staff Unicef pour chaque transfert de cash.

Etant donné l’augmentation du nombre de Zones de Santé d’intervention notamment dans le Katanga cette année 2015, passant de 11 à 30 ZS, l’augmentation du volume du budget annuel de 60% par rapport à l’année 2014, la sollicitation des Sections pour une plus forte collaboration avec la C4D, les besoins actuels selon les priorités de l’Organisation quant à la compliance au plan HACT2, les besoins supplémentaires d’accompagnement des partenaires face à la réforme du secteur sante, un personnel C4D en plus est nécessaire au niveau de Lubumbashi.

Le staff qui sera recruté se chargera des aspects opérationnels de mise en oeuvre du Plan de Travail Roulant de la province du Katanga. Il contribuera également au renforcement du suivi des activités C4D sur le terrain en Zone Sud.

2. Objectifs

Sous la supervision générale du Chef de Bureau de zone Sud et sous la supervision directe de la Spécialiste C4D Zone Sud, il aide à la planification, à la mise en oeuvre, au suivi et à l'évaluation de la stratégie de communication pour le changement de comportemental et social dans la province du Katanga (hors Tanganyika), afin de soutenir la mission de l'UNICEF en Zone Sud.

3. Les tâches:

En collaboration avec les agents des programmes sectoriels du gouvernement et en tenant compte de la stratégie C4D du bureau de pays, il :

 contribue au développement de stratégies et des plans d'action de communication pour le changement de comportement et social sur base de données factuelles, en effectuant / facilitant la recherche, la compilation et l'analyse de données pertinentes ;

 aide à la création d'alliances / partenariats stratégiques avec des groupes religieux, des chefs traditionnels, des enseignants, des artistes, des médias et d'autres groupes organisés dans la communauté, ainsi que les organisations de la société civile, afin de les orienter sur les objectifs du programme de pays et de solliciter leur implication dans la mise en oeuvre du programme pays ;

 assure le suivi de la mise en oeuvre des activités de communication pour le développement en Zone Sud en examinant les progrès et identifier les contraintes à travers des visites de terrain, des consultations avec les homologues gouvernementaux, des partenaires et de la communauté et le personnel de programme de l'UNICEF. Le suivi des activités de communication se fera en insistant sur l'assurance de la qualité et sur la bonne utilisation des fonds affectés aux partenaires, conformément à la planification et les accords de partenariat. Prépare des analyses et des rapports ;

 assiste dans la conception, le développement, le pré-test, la production et l'évaluation de supports de communication culturellement pertinents en collaboration avec les partenaires ;

Les candidatures féminines sont particulièrement encouragées. LES BUREAUX UNICEF SONT « NON FUMEURS »

 assure le suivi de la production de supports de communication en mettant l’accent sur les aspects qualitatifs de la production (contrôle de la qualité, vérification de la traduction, révision de la mise en page et conception graphique) ;

 surveille et évalue la diffusion appropriée et en temps opportun des matériaux de communication aux publics cibles, et participe à l'évaluation de leur impact ;

 assure la documentation des bonnes pratiques et des leçons apprises, collecte et consolide les rapports d’activités des bureaux provinciaux en Zone Sud, effectue des analyses sur les informations collectées ;

 Toutes autres tâches telles que la garantie de la qualité des justifications fournies par les partenaires dans le domaine de responsabilité, fournir une assistance technique dans la formation de tout acteur dans le domaine de la communication pour le changement social et comportemental, participe aux réunions de coordination ou de groupes thématiques et toutes autres tâches menant à la réalisation des objectifs du programme.

4. Qualifications et compétences requises

 Etre de nationalité congolaise (RDC) ;

 Etre titulaire d’un diplôme de fin études universitaires (Licence) en sciences du comportement / sociales (sociologie, anthropologie, psychologie, éducation à la santé) ;

 Trois (3) ans d'expérience professionnelle dans le développement social, de préférence dans les domaines de la communication participative, la planification de la communication, la mobilisation sociale, la communication pour le changement comportemental et social ;

 Etre capable d’entretenir des relations de travail dans un esprit d’équipe ;

 Avoir la capacité de travailler dans un environnement international et multiculturel ;

 Avoir la capacité à exprimer les idées et les concepts oralement et par écrit d’une façon claire et concise ;

 Avoir d’excellentes connaissances du français et une bonne base en anglais. La connaissance de la langue de travail locale du lieu d'affectation est recommandé ;

 Avoir la maîtrise des logiciels de gestion de base ;

 Avoir une grande capacité de transfert de compétences.

Les dossiers de candidature devront comprendreune lettre de motivation, un curriculum vitae détaillé,un formulaire P11 dûment complété (en annexe), les photocopies des diplômes et attestations des services rendus, les coordonnées de contacttelles que l’adresse physique, les numéros de téléphone fixe et cellulaires, les références et tout autre document renseignant sur la carrière du candidat.

Les dossiers seront adressés auChargé des Ressources Humaines et envoyés à l’adresse électronique ci-après:[email protected] comme objet du message: REPUBLICATION-Un(e) Administrateur à la Communication,VN/2015/NO/012.

Attention: Les fichiers joints à votre message de candidature ne doivent pas peser plus de 5 Mo.

N.B : un formulaire CV des Nations Unies (P11) disponible sur le site WEB http://www.unicef.org/about/employ/files/P11.doc

SEUL(E) S LES CANDIDAT(E) S RETENU(E) S SERONT CONVOQUE(E)S

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Responsabilités

Du fait du caractère gratuit de la rubrique emploi de notre site, Radio Okapi n'a pas toujours la capacité de modérer toutes les annonces publiées. Nous attirons donc votre attention sur le fait que Radio Okapi ne peut pas être tenue pour responsable des annonces publiées de bonne foi qui s’avéreraient de nature frauduleuse.

Nous essayons autant que possible de vérifier toutes les offres d'emploi qui nous parviennent. Cependant, soyez vigilant avant de candidater et refusez systématiquement tout "employeur" vous demandant de l'argent pour votre dossier de candidature