Goma : le CNDP se transforme en parti politique

Quelques éléments du CNDP à Jomba

Quelques éléments du CNDP à Jomba

Le CNDP réaffirme l’abandon de la lutte armée au Nord-Kivu pour se consacrer à la lutte politique, dans le respect des lois du pays. C’est Désiré Kamanzi qui va désormais diriger, en qualité de président, l’ancien mouvement politico-militaire de Laurent Nkunda, indique radiookqpi.net

A travers une déclaration rendue publique ce mercredi à Goma, les membres de la direction politique du CNDP recommandent, entre autres choses, la poursuite des négociations de Nairobi, mais aussi la création, au sein du gouvernement de Kinshasa, d’un ministère chargé des affaires communautaires et de la réconciliation nationale.

Dans leur déclaration, les membres de la direction politique du CNDP-mouvement politique, entendent poursuivre leur lutte, mais cette fois-ci par des moyens purement politiques, et selon les lois de la République démocratique du Congo.
Ils recommandent cependant la reprise des travaux de Nairobi, dès que possible. Travaux qui vont permettre, selon eux, de résoudre les questions politiques restées pendantes, après l’intégration volontaire de leur armée au sein des FARDC.
Désiré Kamandji, nouveau président du CNDP : « Nairobi est là pour tout simplement faire un cadre où nous allons trouver des garanties politiques. Ça veut dire, pour des questions de grande envergure, il faut trouver des solutions pour que cette paix durable soit retrouvée. »

Pour le dossier Bosco Ntaganda, sous mandat d’arrêt international, les membres de la nouvelle direction politique du CNDP disent ne pas être en mesure d’ empêcher la justice de faire son travail, mais ils estiment que Ntaganda a jusque-là été pour beaucoup dans le processus de paix en cours, et c’est cela qu’il faut privilégier.

Sur le plan intérieur, les membres du CNDP-Mouvement politique estiment qu’il y a encore des choses à faire du côté de la cohabitation inter communautaire et de la réconciliation nationale. D’où, la proposition d’une amnistie pour faits de guerre jusqu’au 16 janvier 2009, date de la déclaration de cessation des hostilités par leur mouvement. Ils proposent aussi la création d’un ministère en charge des Affaires communautaires et de la réconciliation nationale, et appellent à la convocation d’une conférence culturelle nationale où, ont-ils dit, les différentes ethnies congolaises apprendraient à mieux se connaître.
rnA cette rencontre avec la presse, on a noté la présence de nombreuses personnalités, connues et non connues du CNDP comme Kambasu Ngeve. Mais d’autres, comme Réné Abandi ou Bertrand Bisimwa, n’y étaient pas : les structures restent, mais les hommes changent, ont répondu les membres de la nouvelle direction politique sur place.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (74)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)