Mbandaka : victimes de Songo-Mboyo, Upio Kakura annonce la mise en place des mécanismes de réparation

Le ministre des Droits Humains effectue ce mardi une mission officielle à l’Equateur, en vue de se rendre compte de la situation des droits de l’Homme dans cette province. Le ministre Upio affirme mettre en place des mécanismes pour indemniser les victimes des violences sexuelles de Songo-Mboyo. Il devra également procéder à une consultation provinciale, dans la perspective de l’élaboration du rapport national sur les droits de l’homme, en vue de l’examen périodique universel à présenter à Genève, rapporte radiookapi.net

A son arrivée à Mbandaka, Upio Kakura Wapol a évoqué les diverses atrocités commises dans la province, notamment par des hommes en uniforme. A ce sujet, il a appelé les victimes des viols massifs de Songo-Mboyo à un peu de patience quant à leur indemnisation. «Le dossier des victimes de Song-Mboyo est en étude pour des mécanismes appropriés de compensation, de réparation, au-delà du paiement par l’Etat des sommes pour lesquelles les condamnés l’ont été. L’exécution des sentences est une responsabilité de la personne qui a bénéficié du jugement. Mais nous, en tant que ministère des Droits humains, nous sommes en train de mettre en place un mécanisme pour d’abord budgétiser les sommes auxquelles les membres de la police et des Forces armées ont été condamnés pour permettre l’indemnisation des victimes. Mais nous sommes aussi avec beaucoup de partenaires en train en ce moment d’étudier d’autres mécanismes qui permettent aux victimes des violences faites à la femme, des violences sexuelles en général, non seulement à l’Equateur mais aussi dans d’autres parties de la République, de trouver des voies et moyens de pouvoir obtenir une compensation, une réparation. Parce que la lutte pour nous aujourd’hui a un triple volet : il y a bien sûr la prévention qui est importante aujourd’hui, il y a des poursuites judiciaires, donc les condamnations et il y a aussi la réparation pour mettre fin à de tels désastres humanitaires », a expliqué le ministre.
Le ministre des Droits Humains s’est envolé ce matin pour le nord de la province. Son agenda prévoit une escale à Gemena et à Gbadolite.
Dans sa mission, Upio Kakura Wapol est accompagné de M. Todd Howland, directeur du Bureau conjoint des Nations Unies pour les droits de l’Homme en RD-Congo.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (84)
RDC (73)
élection (68)
Elections (67)
FARDC (46)
Beni (43)
Monusco (37)
Opposition (28)
ADF (28)
Vclub (26)
FCC (25)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (19)
Linafoot (19)