Province orientale : l’onchocercose persiste dans les Bas-Uele

L’onchocercose- aussi appelée cécité de rivière- n’est toujours pas complètement éradiquée dans les deux districts sanitaires de  Buta et Dingila au Bas-Uélé dans la Province orientale. Ce constat a été fait par l’équipe des médecins du programme national de lutte contre l’Onchocercose. 

Pourtant, le « mectisan », un médicament qui prévient cette maladie, est distribué gratuitement depuis 2001.

Ces médecins ont parcouru dix villages concernés par ce projet de novembre à décembre. Ils ont conclut que le résultat s’avère mitigé. Une frange de la population  refuse de prendre le mectisan craignant ses effets secondaires. L’onchocercose est transmise par la piqûre d’une mouche. Il se manifeste par des prurits et des lésions cutanées.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner