Disparus du Beach: le général congolais Norbert Dabira inculpé pour crime contre l'humanité

Le général congolais Norbert Dabira a été mis en examen jeudi 22 août à Paris pour crimes contre l’humanité dans l’enquête sur l’affaire des disparus du Beach de Brazzaville datant de 1999, a annoncé à l’AFP une source judiciaire.

Dans cette affaire, qui porte sur la disparition de 350 Congolais, les juges d’instruction reprochent à M. Dabira, 64 ans, la pratique massive et systématique d’enlèvements, de disparitions et d’actes de torture. Interpellé jeudi à Torcy, près de Paris, le général Dabira a été libéré sous contrôle judiciaire après sa mise en examen.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner