RDC : la Monusco prête à «utiliser la force si nécessaire» contre les groupes armés

Le chef de la Monusco, Martin Kobler, a indiqué mercredi 20 novembre que les forces de la mission des Nations unies sont prêtes à utiliser la force, si nécessaire, afin de contraindre les groupes armés actifs en RDC à déposer les armes.

«Nous ne voulons pas combattre mais nous pourrons utiliser la force si nécessaire. Nous encourageons les combattants à désarmer et à se rendre sous la protection de la Monusco et des FARDC, paisiblement», a-t-il prévenu.

Martin Kobler a transmis ce «message après la fin de la guerre contre le M23» lors de la conférence hebdomadaire des Nations unies à Kinshasa.

Depuis la mise en déroute du M23, 624 policiers ont été déployés dans les territoires de Rutshuru et Nyirangongo, anciennement occupés par la rébellion, afin d’y rétablir l’autorité de l’Etat.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner