Le mandat de la Monuc change à partir du 1er juin 2010


Alain Le Roy, Secrétaire général adjoint de l’Onu chargé des Opérations de maintien de la paix ©Radio Okapi (archive)

La question de la reconfiguration du mandat de la Mission des Nations unies en RDC (Monuc) a été au centre des discussions mercredi entre le Secrétaire général adjoint de l’Onu chargé des Opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy, et le Premier ministre Adolphe Muzito. Le chef du gouvernement congolais a été informé par son hôte que le mandat de la Monuc changera à partir du 1e juin prochain.

Au sortir de la séance de travail avec Adolphe Muzito, Alain Le Roy a précisé :

Comme le Conseil de sécurité de l’Onu me l’a demandé – en accord avec les autorités congolaises – nous discutons de la reconfiguration de la Monuc. Nous allons soumettre au Conseil de sécurité un rapport pour le 1er avril. Ensuite, celui-ci devra débattre et décider d’un nouveau mandat pour la Monuc. Une Monuc reconfigurée à partir du 1er juin de cette année.

Alain Le Roy espère que les deux parties en discussions vont trouver un accord sur les modalités de cette reconfiguration. A l’en croire, la reconfiguration et le désengagement de la Monuc seront orientés en particulier dans les zones où la paix est clairement installée. Ceci n’est pas encore le cas dans l’Est où des opérations militaires sont en cours, a expliqué Alain Le Roy.

Il précise :

Il y a des opérations en cours. Certaines se font par les FARDC appuyées par la Monuc. Mais, il est clair qu’en dehors des provinces de l’Est, la question se pose très différemment. Et c’est là-dessus qu’on peut, tout à fait, envisager le retrait des forces militaires qui ne sont pas situées dans l’Est du pays.

Un groupe de travail va être formé du côté de la Monuc et du gouvernement pour entrer dans les détails de délai, de calendrier, a laissé entendre le diplomate onusien. Ce processus aboutira très rapidement un accord, espère Alain Le Roy.

Des très bonnes relations

La Monuc est présente en RDC depuis 1999. En séjour à Mbuji-Mayi (centre de la RDC) en novembre 2009, le président Joseph Kabila avait affirmé que son gouvernement entretient de bonnes relations avec la Monuc, réitérant par la même occasion la demande du retrait progressif des forces onusiennes de la RDC.

Répondant à une question de radiookapi.net au cours d’une conférence de presse dans sa résidence, Joseph Kabila avait déclaré:

Quand la Monuc va-t-elle partir? Je ne sais pas, mais on a des très bonnes relations. Des contradictions ici et là, mais pour le moment on a des très bonnes relations avec la Monuc. Le mandat de la Monuc sera encore renouvelé pour 6 mois à partir du mois de décembre. Le souhait du gouvernement congolais est de voir un plan de désengagement de la Monuc avant le 30 juin 2010, parce que nous pensons, et c’est le cas, depuis le début de cette année, qu’il y a une amélioration nette de la situation sécuritaire à l’Est du pays.

Décembre 2009, le Conseil de sécurité de l’Onu avait prolongé le mandat de la Monuc jusqu’au 31 mai 2010, avec une possibilité de rallonge d’une année.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner