La consommation accrue des liqueurs en sachet à Kinshasa

La consommation des liqueurs en sachet communément appelés « Supu na tolo» se porte bien à Kinshasa malgré la mesure d’interdiction par l’hôtel de ville. Il suffit de fréquenter les quartiers de la banlieue pour s’en rendre compte. 100 francs congolais, c’est le prix d’une mesure vendue à la sauvette par les jeunes gens aux coins des rues. Pourtant la consommation de cette boisson est nocive à la santé.

- Quels sont les risques liés à la consommation de supu na tolo ?

Dr Binjamin Mavar Kwengani, expert en santé publique répond au micro de Jody Nkashama.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner