Les sanctions prévues contre le recours à la main d’œuvre infantile

Nombre d’enfants Congolais s’adonnent aux petits boulots pour leur propre survie ou pour la survie de leurs familles à Kinshasa et à l’intérieur du pays. Certains travaillent comme aident maçon dans des chantiers en construction et d’autres évoluent dans des carrières des mines.

Et pourtant, la loi portant protection de l’enfant interdit formellement cette pratique.

- A quelles sanctions s’expose ceux qui recourent à une main d’œuvre infantile ?

Marcel Ngombo s’entretient sur ce thème avec Ghislain Muhehu, procureur et chef du parquet près le tribunal de paix de Kinkole.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner