Les dispositions légales contre le tapage diurne et nocturne

Musique à fond la caisse, vacarme et tintamarre caractérisent presque toutes les activités de réjouissance qu’organisent les jeunes de certains quartiers de Kinshasa et des autres grandes villes du pays en période des fêtes de fin d’année.

La pollution sonore est également produite par certaines églises qui organisent des veillées de prière pour la Noël et le nouvel an. Et très souvent, ces bruits infernaux affectent le temps de repos de beaucoup de personnes.

-Que dit la loi congolaise en cas de tapage diurne et nocturne ?

Jody Nkashama discute de ce thème avec Me Ruffin Luko, avocat du barreau de Gombe/Kinshasa.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner