Julien Paluku: «L'ultimatum qui a été lancé aux FDLR reste en vigueur»

Julien Paluku, Gouverneur du Nord-Kivu invité du dialogue entre Congolais. Kinshasa/RDC le 23/02/2012, Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, lance un appel aux combattants FDLR qui traînent encore les pieds pour déposer les armes à quelques jours de la fin de l’ultimatum lancé par la communauté internationale. Il estime que les populations de sa province ont trop souffert de la présence de ces rebelles hutus rwandais pendant plus de deux décennies.

« Nous pensons que l’ultimatum qui a été lancé par tous pays membres de la SADC [et de la CIRGL] reste en vigueur. Surtout que le 2 janvier 2015, on va devoir l’évaluer et peut-être qu’il y aura une mission qui se rendra encore une fois à Buleusa pour rencontrer les FDLR… », a estimé le gouverneur du Nord-Kivu.

Julien Paluku est interrogé par Giselle Kaj:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner