Province-Orientale: les paysans dénoncent la multiplicité des taxes sur l’axe Opala-Kisangani

Les  membres du  conseil de l’Union paysanne pour le développement de Kisangani menacent d’interrompre l’approvisionnement en denrées alimentaires dans tous les marchés de la province.

Objectif: dénoncer les multiples tracasseries militaires  et administratives dont ils sont victimes au quotidien.

Ces paysans, notamment ceux exploitant l’axe Opala-Kisangani,  déboursent au minimum 15 mille Francs congolais (16.6 USD) pour franchir les différents points de contrôle, avant d’atteindre les grands centres de consommation.

Le point de la situation sur terrain dans cet entretien que Jeany Lungembo a eu avec Chrispin Atama, ministre provincial de l’intérieur.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner