Kisangani : tracasseries policières à Wamba

Cérémonie d’échange des voeux entre le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise Le Général Charles BISENGIMANA et les policiers (Kinshasa/RDC), Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

La société civile du territoire de Wamba situé à près de 400 km au Nord-est de la ville de Kisangani, dans la Province Orientale, se plaint de nombreuses  tracasseries policières sur la population dans cette entité. Le président de cette organisation citoyenne accuse les différents commandants de police de Wamba d’infliger des amendes arbitraires à la population même pour de faits bénins.

Il a aussi dénoncé la libération de certains prévenus qui auraient du être transférés  devant le parquet à Isiro. Le président de la société civile a notamment mentionné la libération d’un présumé auteur de viol à Bayenga et d’un présumé meurtrier d’une femme décédée à la suite de la torture qu’elle a subie en janvier dernier dans une carrière de mines à Matete.

 Le  président de la société civile indique que  le commandant de la police de Wamba rappelé par sa hiérarchie a été remplacé  et a regagné son poste sans être inquiété.

Cependant, Jacques Mohindo,  le commandant de la police district de Haut-Uele a dit ne pas être au courant des abus de son collaborateur. Il affirme par contre que le commandant de la police incriminé avait été rappelé à Kinsangani pour “répondre à une invitation de service.”

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner