Autonomisation des femmes vulnérable dans une minoterie de Goma

Une centaine de femmes font le tri des graines de maïs et d’haricots pour le compte des organisations humanitaires dans une minoterie locale dénommée AKIPHAR dans la ville de Goma (Nord-Kivu) depuis janvier 2013.

Chaque femme gagne environ quatre dollars américains par jour.

Le point sur l’exécution de ce projet dans cet entretien que Marcel Ngombo a eu avec Akilimali Shamanvu, chef de projet de la minoterie locale de Katindo.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner