Le Potentiel : pour non respect du contrat signé avec l’Ofida, CTC exige de la RDC 1 milliard USD

Revue de presse du jeudi 24 mars

Le Potentiel annonce que le gouvernement vient d’être rattrapé par le contrat d’assistance technique qu’il a signé en 2008 avec la firme Customs and tax consultancy (CTC) en faveur de la direction générale des douanes et accises (DGDA), alors Ofida.

Prévu pour cinq ans, poursuit le journal, le contrat n’a tenu que l’espace d’une année, CTC ayant été mis dans « l’impossibilité de prester.»  Et aujourd’hui, lit-on, C’est à Paris que la firme s’apprête à faire valoir ses droits.

CTC réclamerait à l’Etat congolais près d’un milliard de dollars américains de réparation pour rupture unilatérale du contrat.

Le Phare : le 24 avril 2011, l’UDPS persiste et signe, meeting à Tata Raphaël

La nouvelle est à la une du Phare qui affirme qu’Etienne Tshisekedi, président national de l’Union pour la démocratie et le progrès social s’adressera bel et bien au peuple congolais le 24 avril 2011, à partir du stade Tata Raphaël.

L’annonce a été faite, rapporte Le Phare, par le secrétaire général de ce parti, Jacquesmain Shabani, au cours de la conférence de presse qu’il a animée hier à la permanence de l’UDPS, sur la 10 Rue, Limete.

L’orateur a dénoncé aussi quelques dérapages que connaît le processus électoral, notamment, le refus des délégués de la CENI au Katanga et dans les deux Kasaïs d’enrôler des citoyens ne disposant pas d’anciennes cartes d’électeurs, lit-on encore dans les mêmes colonnes.

Tout comme, selon le même haut cadre de l’UDPS, cité par Le Phare, les mêmes représentants de la CENI refuseraient d’accepter les témoins du parti d’Etienne Tshisekedi dans les centres d’enrôlement.

Par ailleurs, Jacquesmain Shabani a estimé que l’environnement politique est très vicié à cause des interdits qui frappent toutes les manifestations de l’opposition à Kinshasa comme en provinces.

« Mais l’UDPS ne se laissera pas faire, » a prévenu le collaborateur de Tshisekedi, écrit le journal de l’avenue Lukusa.

Les Dépêches de Brazzavilles: le temps joue contre la CENI

« Entre la volonté de mieux faire et la réalité sur le terrain, il existe une marge dont le pasteur Ngoy Mulunda doit impérativement tenir compte.

Dès lors, s’est permis de constater un acteur politique, «l’engagement pris par la CENI vis-à-vis du délai constitutionnel n’a aucune base factuelle ou concrète ».

S’en tenir au respect de la Constitution implique l’organisation du scrutin présidentiel au plus tard le 5 septembre. Le calendrier tombé caduc de l’abbé Apollinaire Malumalu astreignait la CENI à organiser l’élection présidentielle à partir du 27 novembre. Cet agenda électoral avait malheureusement fait fi du délai constitutionnel en tirant le processus électoral jusqu’en 2013.»

L’Horizon : où sont donc les Congolais?

Ce titre interrogatif fait la manchette de l’hebdomadaire L’Horizon qui nous rappelle qu’il y a deux semaines, une conférence des présidents des parlements du Burundi, du Rwanda et de la RD Congo s’est tenue à Kigali. Deux personnalités belges, dont le président de la chambre belge, André Flahaut, ont été associés à cette rencontre.

Au cours de cette conférence, selon L’Horizon, il a été proposé la mise en place d’une force conjointe RDC-Burundi-Rwanda dont l’objectif serait se sécuriser la région des Grands Lacs.

Cette proposition, estime ce journal, est une insulte faite aux Congolais.

Et pour cause ! L’Horizon souligne qu’on n’a pas encore tiré toutes les leçons des expériences antérieures des forces conjointes, notamment  RDC-Rwanda, une coalition qui a suscité, 2008-2009, un tollé général dans l’opinion congolaise, rappelle le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner