La Prospérité: «L’Union européenne n’a rien prévu pour 2011 ! »

Journaux-RDCongo, 20 janvier 2011.Journaux-RDCongo, 20 janvier 2011.

Journaux-RDCongo, 20 janvier 2011.

Le processus électoral en RDC a occupé la Une des journaux parus ce mercredi 11 mai à Kinshasa.

La Prospérité fait remarquer que « L’Union européenne n’a rien prévu pour 2011 ! ». D’après ce journal, l’Union Européenne (UE) n’entend pas déployer une force européenne en RDC, comme c’était le cas avec la mission EUFOR, en 2006. C’est ce qu’a a déclaré l’ambassadeur de l’UE en RD-Congo, Richard Zink, en marge de la fête de l’Europe célébrée à Kinshasa.

Cette fois-ci, renseigne Richard Zink, l’UE, ensemble avec la France et la Monusco, apporte plutôt un soutien à la Police nationale congolaise (PNC), dans le renforcement de ses capacités opérationnelles.

Sur le plan financier, l’UE n’apportera qu’une contribution de l’ordre de 47,5 millions d’euros, indique le journal, citant ce diplomate.

L’Observateur fait état d’«incertitudes du calendrier électoral» et affirme qu’en ce qui concerne les «négociations de l’après 6 décembre, l’ICG donne raison au G1000.»

Le journal indique que la Synergie des forces sociales, mieux connue sous le nom de G1000 avait adressé un courrier dans ce sens aux présidents de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), de l’Eglise du Christ au Congo, de la Communauté islamique du Congo (Comico) et au cardinal Monsengwo, dans lequel elle leur demandait de prendre leurs responsabilités pour que le pays ne sombre pas encore une fois dans le chaos.

Il s’agit aussi de faire en sorte que ça ne soit pas toujours des étrangers – Sud-Africains ou autres – qui mettent les Congolais ensemble pour décider de leur destin. Pour International crisis group, le calendrier électoral en RDC pose problème, il est trop serré et la RDC ne sera pas prête à temps pour des élections apaisées.

Le Potentiel s’intéresse à la révision de la loi électorale à l’Assemblée Nationale. Ce n’est qu’une «partie remise à l’Assemblée nationale.» La Plénière n’a duré, mardi, que 10 minutes et la révision de la loi électorale n’a pas été débattue. Et pour cause: la Commission Politique administrative et juridique (PAJ) n’a pas eu le temps de présenter le rapport de son travail approfondi sur la révision électorale.

Cette commission n’a distribué son rapport que le lundi tard dans la soirée, note le quotidien. Le rendez-vous a été fixé à ce mercredi 11 mai, au regard des amendements apportés par rapport à la loi de 2006.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (70)
Ceni (56)
Ebola (53)
FARDC (46)
Beni (40)
Monusco (39)
Kinshasa (35)
Caf (35)
Vclub (30)
Mazembe (26)
Sécurité (21)
Linafoot (21)
Lamuka (21)
Santé (21)