La Prospérité: «Attention, attention, attention...Pas de transition, ni de partage de gâteau!»

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Le procès Chebeya et le processus électoral ont été à la Une des journaux parus, ce vendredi 13 mai, à Kinshasa.

La Prospérité titre à la Une: «Attention, attention, attention…Pas de transition, ni de partage de gâteau! », s’exclame le quotidien. Le ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende, a fait cette mise en garde lors d’un point de presse tenu, jeudi à Kishasa. Il n’y aura donc pas de plan B, ni de prolongation inutile des échéances électorales, a affirmé Lambert Mende.

C’était, en fait, la réponse du berger à la bergère, car le ministre réagissait ainsi contre le contenu du dernier rapport de l’ONG International crisis group (ICG).

Le Climat Tempéré annonce: «Les avocats des parties civiles claquent la porte.» C’est un grave incident qui a été observé, jeudi 12 mai, devant la Cour militaire de la Gombe.

En effet, la trentaine d’avocats des parties civiles ont ainsi protesté contre la décision de la Cour demandant la requalification des infractions d’assassinat et d’association des malfaiteurs, pour retenir plutôt à l’endroit des prévenus l’infraction d’homicide involontaire, rapporte le bihebdomadaire.

Le Potentiel relaye, à ce sujet, les propos du bâtonnier Mukendi wa Mulumba. Ce dernier a d’abord relevé que, dans ce procès, il y a question du meurtre de deux défenseurs des droits de l’homme (Floribert Chebeya et Fidèle Bazana).

Dans cet incident de procédure, le juge président voudrait arriver à la conclusion qu’il y a eu mort sans l’intention de la donner. Or, les avocats ne veulent pas cautionner une position qui est défavorable à leurs clients, explique le quotidien.

L’Observateur rapporte un autre fait constaté dans la commune de Ngiri-Ngiri à Kinshasa: «Les agents de la Ceni monnayent l’obtention de la carte d’électeur.»

Vu l’engouement, ces agents en ont profité pour soutirer un peu d’argent à la pauvre population, qui est déjà confronté à beaucoup de problèmes. Pour bénéficier d’un passe droit, il vous suffit de débourser entre 1.000 et 1.500 francs congolais (1,6 USD) pour être enrôlé.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner