L'Avenir: 5 ans à la tête de la RDC, Joseph Kabila: un bilan positif

center,]Revue de presse de jeudi 15 septembre 2011

L’Avenir fait déjà le compte à rebours, à 74 jours des élections présidentielle et législatives en RDC, le candidat et Président de la République Joseph Kabila s’est assumé devant l’opinion nationale et internationale, en dressant un bilan sans fausse modestie qualifié de positif.

Le confrère ajoute que l’autorité morale de la MP reconnaît quand même qu’il faut encore faire davantage, d’autant plus que le pouvoir d’achat des Congolais demeure en deçà des attentes. En rapport avec sa la présidentielle de 2011, L’Avenir note que Joseph Kabila, confiant en son Dieu, a indiqué qu’avec son aide, la victoire est possible.

Selon L’Observateur, le président de la République et candidat Joseph Kabila Kabange a commencé par remercier les millions de congolais qui lui ont demandé de postuler à la magistrature suprême. Il s’est dit conscient de la charge et des responsabilités qu’implique le poste pour lequel il a été convié à postuler.

“Il le dit parce qu’il en connaît le prix grâce à sa propre expérience”, souligne L’Observateur. Ce quotidien constate qu’en bon communicateur, le président Kabila a appelé le peuple à bien examiné le dossier des autres candidats qui sollicitent leur suffrage. Il doit savoir qui a fait quoi et pour quel résultat, avant de se glisser son bulletin dans l’urne.

«En 5 ans, nous avons ensemble fait avancer le Congo. Il n’y a plus d’incendie à l’Est, sinon des brasiers. La dette extérieure est allégée, il y a la relance des investissements, plusieurs projets ont démarré dans le cadre des Cinq chantiers», c’est ce que rapporte Le Potentiel, lorsque le confrère indique en titre que «Joseph Kabila s’engage à faire du Congo un pays émergent».

Pour sa part, La Prospérité écrit en Une que les «Secrets de Kingakati» sont telles que «Kabila appelle à des élections apaisées». D’après la consœur, Joseph Kabila a donné quelques critères pour faire un vote utile, lorsqu’elle affirme que le président a exhorté la nation congolaise à voter la personne remplissant les critères de l’authenticité de ses convictions, la pertinence de sa vision, l’efficacité de sa méthode, la qualité de sa gouvernance et sa capacité de poser des actes palpables pouvant marquer et changer la vie nationale.

C’est dans cette perspective que, selon l’analyse du journal Le Phare, le bilan de Kabila est aussi perçu comme une réponse à d’autres dissidents de la Majorité Présidentielle, à savoir Vital Kamerhe et Nzanga Mobutu, mais aussi une interpellation à l’endroit de Léon Kengo.

Le confrère note que ces trois candidats présidentiables ont choisi, à l’image de Mbusa Nyamuisi qui a affirmé que le mandat de Joseph Kabila a été une vaste escroquerie pendant cinq ans, de justifier leur présence dans la course présidentielle par “le constat d’échec du régime Kabila et leur volonté de gérer autrement le pays.”

Le Phare constate aussi que tel que Kabila vient de ficeler son système de défense, il va être difficile à Kamerhe, Nzanga, Mbusa et Kengo, de se déclarer non concernés par son bilan, s’il est réellement négatif. Pour ce qui est des autres candidats, ”Kabila dit que le peuple congolais va être l’arbitre impartial dans le jugement de leurs actions positives ou négatives au profit de la patrie,” chacun selon son parcours et son époque, ajoute le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner