L’Avenir : cour suprême de justice, 5 présidentiables disqualifiés

Cour suprême de justice à Kinshasa, 2006.Cour suprême de justice à Kinshasa, 2006.

Cour suprême de justice à Kinshasa, 2006.

Revue de presse de jeudi 22 septembre 2011

L’Avenir : cour suprême de justice, 5 présidentiables disqualifiés

C’est le titre à la une de L’Avenir.La Cour Suprêmede Justice a disqualifié cinq à la course pour la présidentielle de 2011 qui avaient déposé leurs recours en annulation de la décision dela Ceni.

L’Avenir indique que ces cinq candidats doivent oublier toutes leurs ambitions à briguer un mandat présidentiel en RDC en 2011. Ces personnes sont :

  1. Ismaël Kitenge Pungwa
  2. Jean-Paul Moka
  3. Jean-Pierre Lokongo Limbala
  4. Vanga Kaniki
  5. Mme Léonard Lomami  

Ngoy Mulunda persiste et signe : les élections auront bel et bien lieu le 28 novembre

Le Potentiel consacre sa manchette à l’engagement du président dela Ceni renouvelé, mercredi 21 septembre, devant les ambassadeurs africains accrédités à Kinshasa. Dans un échange qui a duré une heure, rapporte le quotidien, Daniel Ngoy Mulunda, a confié aux diplomates africains que son institution a hérité d’un processus électoral confronté à plusieurs difficultés d’ordre logistique mais que les élections seront organisées dans les délais.

Pour L’Observateur, le président del a Ceni a répondu aux ambassadeurs africains sur la question de l’audit du fichier électoral. Selon le confrère, Daniel Ngoy Mulunda est opposé à tout audit du fichier électoral avec un seul groupe. Pour le président dela Ceni, l’audit du fichier électoral doit se faire en présence des délégués de la majorité et de l’opposition.

L’Observateur voit déjà une crise en vue au cas où la majorité décline cette invitation.

La Prospérité, pour sa part, rapporte les propos du diplomate gabonais en RDC, propos selon lequel l’ensemble du corps diplomatique accrédité à Kinshasa, porte beaucoup d’intérêts à l’évolution du processus électoral et tient à ce que tout se passe dans la transparence, pour éviter àla RDC des événements malheureux vécus dans certains pays africains.

Toujours à la Ceni, L’Avenir rapporte que plus de 13.000 candidats à la députation nationale ont été enregistrés. Selon le confrère, ce chiffre partiel est le résultat des 8 des 11 provinces. Parmi les provinces restantes dont le Katanga, le Bandundu et le Kasaï Oriental, le président Ngoyi Mulunda a dit qu’un retard a été observé lors du dépôt des candidatures.

A ce propos, Le Phare s’étonne qu’il y ait à Matadi 170 Candidats députés pour 3 sièges seulement. Ce qui est surprenant dans tout ça, c’est la faible participation des femmes, qui pensent que c’est une affaire d’hommes, note le confrère.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner