Le Potentiel: «La coopération internationale suspendue aux législatives 2011»

Des agents électoraux et des témoins des candidats le 28/11/2011 dans un bureau de vote au quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDes agents électoraux et des témoins des candidats le 28/11/2011 dans un bureau de vote au quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des agents électoraux et des témoins des candidats le 28/11/2011 dans un bureau de vote au quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse de mercredi 28 décembre 2011

Le Potentiel relève que « la pause imposée àla Ceni » consécutivement aux graves irrégularités dans le déroulement des élections, suscite de nombreuses interrogations quant à la suite des événements.

Ce qui est déjà certain, pour le confrère, la coopération internationale est désormais suspendue aux résultats des législatives 2011.  Il en veut pour preuve, la décision de l’Union européenne de réévaluer sa coopération avecla RDC. Maiségalement, la conditionnalité de tout décaissement par le FMI au respect de l’Etat.

La Prospérité: «Non aux extrêmes: Kabila-Tshisekedi, Kengo appelle au dialogue! »

Pour le tabloïd, les élections ont eu lieu, un candidat a été proclamé vainqueur et a même prêté serment, en dépit des irrégularités décriées par la classe politique congolaise et les observateurs nationaux et internationaux.

Seulement, note le quotidien, il y a une crise de légitimité : une partie des congolais conteste, avec en toile de fond, l’auto proclamation d’Etienne Tshisekedi.

« Que faire ? », s’interroge le journal qui trouve qu’il faut dialoguer en combattant les extrêmes qui se cristallisent.

La Prospéritérelaye les propos de Léon Kengo qui a déclaré: « Les positions extrêmes peuvent empêcher le dialogue » et « un Chef de l’Etat devra toujours laisser la porte ouverte au dialogue ». Et d’ajouter que « le 13 janvier 2012, nous aurons un Parlement que la majorité des acteurs politiques vont contester, parce qu’il y a eu des tricheries graves plus qu’à la présidentielle », affirme-t-il.

L’Observateur: « Pillage du siège de l’UDPS: la police nationale ouvre une enquête »

Le journal annonce quela Policenationale congolaise vient d’ouvrir une enquête après le pillage du siège national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) situé dans la commune de Limete à Kinshasa.

Le confrère souligne ce bâtiment a été la cible des éléments non identifiés qui ont pillé et emporté quelques biens. Le quotidien  conclut en relevant que le parti cher à Etienne Tshisekedi a décidé de porter plainte auprès dela Justice.

Le Phare: « Prestation de serment de Tshisekedi  Diomi témoigne »

Diomi Ndongala, opposant allié de l’UDPS affirme que la presse nationale dans sa grande majorité, a été empêchée  par les hommes en uniformes lourdement armés de couvrir la cérémonie d’investiture de Tshisekedi dans sa résidence de Pétunias.

Eugène Diomi Ndongala est l’un des rares acteurs politiques, mentionne le quotidien, à avoir pris part à la prestation de serment.

Témoin de cet événement, il s’est donné le devoir de restituer à la presse « les grands moments de cette solennité » au cours d’une conférence de presse.

Le journal souligne que pour le président de la Démocratie Chrétienne, « la délocalisation de cette cérémonie prévue au stade des Martyrs, loin d’être une faiblesse, est plutôt une stratégie consistant à contourner le plan mis en place par les forces acquises au statu quo ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner