L’Avenir: «Sauf imprévu : les députés de Kinshasa seront connus demain !»

L'une des listes des candidats aux législatives affichées sur le mur d'un bureau de dépôt de candidatures(Ceni) à Goma, RDC. MONUSCO/ Ph.  Myriam AsmaniL’une des listes des candidats aux législatives affichées sur le mur d’un bureau de dépôt de candidatures(Ceni) à Goma, RDC. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

L'une des listes des candidats aux législatives affichées sur le mur d'un bureau de dépôt de candidatures(Ceni) à Goma, RDC. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Revue de presse kinoise du jeudi 12 janvier 2012

Pour L’Avenir, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) se dit prête à publier ce vendredi 13 janvier les résultats des élections législatives.

«Comment la Ceni va-t-elle s’y prendre, d’autant plus que jusque hier, certains de ses agents étaient encore déployés dans plusieurs provinces de la RDC pour examiner les cas d’irrégularités enregistrés, afin de proposer des solutions adéquates ?», s’interroge le quotidien.

Et entre-temps, écrit le confrère, la population voudrait savoir ce qu’a été effectivement le travail des experts britanniques et américains qui avaient pour mission de confronter les résultats des législatives en vue de leur certification.

Le Potentiel titre de son côté:

«Législatives 2011: des interrogations autour de la publication des résultats provisoires…»

Le journal kinois remarque qu’à 24 heures de la publication des résultats provisoires des législatives, des interrogations autour des bulletins de vote des circonscriptions électorales de Kinshasa, Lubumbashi et de Mbuji-Mayi persistent.

Selon le Potentiel, il se pose à Kinshasa – avec ses quatre (4) circonscriptions électorales – un problème d’ordre technique.

Le quotidien indique que la capitale congolaise a battu le record des candidats à la députation nationale (plus de 5 000 pour 51 sièges) abritant 10 334 bureaux de vote sur les 63 865 repartis dans le pays.

De l’économie aussi dans le Potentiel de ce matin:

«Contentieux pétrolier: l’Angola doit au moins 10 milliards USD à la RDC»

Le journal indique que sur la période allant de janvier à octobre 2011, la production pétrolière de l’Angola s’élève à 500 475 576 barils par jour, le Trésor public angolais encaissant 25 609 929 dollars américains contre rien à la partie congolaise.

En attendant l’aboutissement heureux d’éventuelles négociations, à entamer en 2014, ajoute le confrère, le manque à gagner pour le Trésor public congolais s’élèverait à, au moins, 10 milliards de dollars américains pour l’exercice 2011.

Le quotidien s’étonne qu’à Kinshasa, «cette manne pétrolière qui échappe au Trésor public ne semble pas émouvoir outre mesure les Congolais.»

«Le silence de Kinshasa, qui attend poursuivre les négociations sur ce contentieux avec l’Angola, suivant le tempo imposé par Luanda démontre que la bataille est loin d’être entamée», conclut le confrère.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (132)
Ebola (75)
FARDC (64)
Djugu (48)
Léopards (43)
FCC (39)
Can 2019 (28)
Lamuka (25)
Ituri (25)
Unpc (23)
Beni (23)
ADF (22)
JED (20)
Ceni (20)
Kinshasa (19)
Monusco (19)