Le Potentiel: « Les Evêques appellent à la non-violence ! »

Des évêques catholiques, lors d’une messe dite le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDes évêques catholiques, lors d’une messe dite le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des évêques catholiques, lors d’une messe dite le 12/1/2012 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue Presse Kinoise Vendredi 13 janvier 2012

Le Potentiel publie in extenso le message des évêques à l’issue de leur assemblée générale extraordinaire axée sur le déroulement des élections du 28 novembre.

La Prospérité revient aussi sur la déclaration des évêques catholiques:

«Les Evêques appellent à la non-violence !»

«Très attendu, le message des Evêques Catholiques a été finalement rendu public hier», écrit le journal qui indique que la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) interpelle les acteurs politiques et demandent à la Ceni de se remettre en question et de rectifier les erreurs.

Le quotidien note que les évêques recommandent au peuple congolais tout entier, de croître dans la conscience de son unité nationale, en exerçant son pouvoir de souverain primaire, en toute vigilance et légalité.

Le Potentiel : «Résultats des législatives : un «13 janvier» hypothétique ! » 

«Publiera, publiera pas ?», s’interroge le Potentiel qui répond :

«Interrogation difficile tant il est vrai que jusque hier tard dans la soirée, rien de rassurant ne se dégageait des couloirs dela Ceni».

«Si les membres du bureau de cette institution en déplacement n’avaient pas encore tous regagné Kinshasa, les huit experts de la communauté internationale travaillaient en vase clos à Kinshasa», écrit le journal pour qui la publication des résultats provisoires des législatives  prévue pour ce 13 janvier 2012 est désormais hypothétique.

De son côté, l’Observateur s’intéresse au salaire des fonctionnaires.

Le journal titre: « Ministère de la Santé publique: Pécule présidentiel, pourquoi deux poids, deux mesures ? »

Le confrère indique que les fonctionnaires du ministère de la Santé continuent à broyer du noir après les fêtes de Noël et de Nouvel an.

Ils n’auraient pas encore perçu leur salaire du mois de décembre.

Selon le journal, certaines sources laissent entendre que le chef de l’Etat avait donné des directives précises pour qu’un montant de 15 000 FC soit alloué à chaque fonctionnaire de l’Etat et autres agents pour leur permettre de fêter.

Mais, écrit l’Observateur, au ministère dela Santé, le paiement a été sélectif. Les critères de sélection semblaient relever du secrétariat général pour certains.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires