La Prospérité: « Députés, La Ceni affiche les derniers résultats ! »

Enseigne de la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John BompengoEnseigne de la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Enseigne de la Ceni. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de la presse kinoise du jeudi 02 février 2012

La Prospérité rapporte que le bureau de la Ceni a lâché, ce mercredi 1er février 2012, la dernière livraison des résultats provisoires des législatives 2011. Après la grande série du jeudi 26 janvier, écrit le journal, la Ceni a bouclé la boucle hier soir avec les résultats de Kongolo, Popokabaka, Rutshuru, Mbuji-Mayi, Kinshasa 1, 3 et 4.

Le quotidien poursuit:

« Si pour les provinces, des cas litigieux restent tout de même significatifs, Kinshasa connaît, depuis hier, ses 51 élus, bien qu’il faille attendre le verdict de la Haute Coursur les recours en contestation des résultats déjà publiés par la Ceni.»

Un atterrissage forcé, note le journal, d’autant plus qu’il aura laissé pas mal de dégâts tout au long du parcours, les résultats publiés ayant fâché chaque jour l’atmosphère politique.

Le Potentiel s’intéresse aux contentieux et titre : « Législatives 2011: Des recours abondent à la CSJ ! »

Le quotidien fait remarquer que les recours ont commencé à tomber à la Cour suprême de justice. Le contraire aurait surpris, commente le journal, dans la mesure où les contestations n’ont pas attendu toute la proclamation des résultats des législatives.

A l’allure où vont les choses, note le confrère, la Cour suprême de justice risque d’être débordée.

Pour le Potentiel, tout reste suspendu au travail de cette institution qui fait office de la Courconstitutionnelle à savoir : la crédibilité et la poursuite du processus électoral, la viabilité des institutions nationales et la réévaluation de la coopération internationale.

Aussi à lire dans le même quotidien : « Elections : un véritable casse-tête africain ! »

« Maudit soit celui qui pense et parle élections en Afrique », écrit le journal qui poursuit :

« Après le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Madagascar, la Guinée-Conakry, la République démocratique du Congo, c’est le tour de l’Union africaine (UA) d’être atteinte par le virus «électoria» pendant que le Sénégal est menacé. Un véritable casse-tête… africain. »

Le quotidien fait allusion au vote des chefs d’Etat et de gouvernement lors du 18e sommet de l’Union africaine qui devrait permettre l’élection d’un nouveau président dela Commission africaine ou la réélection du président sortant, mais qui s’est clôturée en eau de boudin.

La formation du gouvernement en titre dans l’Observateur de ce matin : «  Formation imminente du gouvernement : L’homme qu’il faut à la place qu’il faut »

Le tabloïd note qu’avec la publication des résultats provisoires des législatives du 28 novembre pour le district de Funa, il y a de quoi se frotter déjà les mains à l’idée que la formation du gouvernement n’est peut être qu’une question de quelques semaines.

Une occasion pour l’Observateur, de conseiller qu’il faille, à cet effet, mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

« L’attribution des ministères par le formateur doit reposer sur le mérite, la compétence, l’expérience de la personne quelle que soit sa couleur politique », écrit le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner