Le Potentiel : «Les députés de l’UDPS ont 72 heures pour choisir entre le parti et l’Assemblée nationale»

Timothée Kombo Nkisi, Président provisoire de l’Assemblée Nationale de la RDC, le 16/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Revue de presse de lundi 26 mars 2012.

Le Potentiel : «Les députés de l’UDPS ont 72 heures pour choisir entre le parti et l’Assemblée nationale. »

C’est l’essentiel du message contenu dans une lettre adressée aux députés du parti d’Etienne Tshisekedi par Raymond Kahungu Mbemba, assumant l’intérim du secrétaire général. Plus de doute possible, note le quotidien, L’UDPS a donc décidé de ne pas siéger à l’Assemblée nationale issue des dernières législatives. Il en sera ainsi.

Ce qui ravive davantage la crise, alors qu’à Kingakati, le président Kabila a rencontré hier dimanche les principaux ténors des partis et personnalités qui se sont identifiés comme devant faire partie de la nouvelle majorité parlementaire.

Au sujet de cette rencontre, Forum des As table sur les indiscrétions de la réunion de Kingakati, sous la direction Joseph Kabila, l’autorité morale de la Majorité Présidentielle.

Kabila bat le rappel des troupes à Kingakati, et les députés de la majorité sont invités à la discipline, selon La Prospérité.

Le rappel des troupes des membres de la MP sent l’odeur de la constitution du bureau définitif de l’Assemblée nationale. Ce qui pousse Forum des As à titrer « Bureau définitif de l’AN : le ticket de la majorité cette semaine ». Par ailleurs, poursuit le confrère, face à la guerre des clans observés ces derniers temps, Joseph Kabila invite ses partenaires politiques à la discipline.

Tout à fait autre chose, La Tempête des tropiques parle de la visite attendue du ministre belge des Affaires étrangères en RDC : « une pétition de l’UDPS contre Didier Reynders », note la consœur.

Ce qui fait penser à L’Observateur que le voyage de Didier Reynders à Kinshasa ce lundi est à hauts risques. Ce voyage qui intervient après la publication des rapports des Nations unies sur les droits de l’homme intéresse aussi Le Phare qui titre : Nations unies, Didier Reynders, Jesse Jackson : « des pressions croisées sur Kinshasa. »

Pour le confrère, La crise congolaise est loin de se terminer. La preuve : après la publication de deux rapports des Nations Unies sur les violations des droits de l’homme, deux visites importantes sont annoncées cette semaine. Celle de Didier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères en RDC et Jesse Jackson, le pasteur noir américain. il s’agit, poursuit le tabloïd des pressions directes sur le gouvernement de Kinshasa en vue de corriger les erreurs électorales de novembre. Une correction qui, selon le quotidien, devrait passer par une cohabitation entre le pouvoir et l’opposition. Les rapports sur les violations des Droits de l’homme sont perçus comme un avertissement à l’endroit du pouvoir de Kinshasa.

La Prospérité revient revient sur les contentieux électoraux et constate que la classe politique congolaise s’agite.C’est ainsi qu’elle signe “CSJ : la gestion du contentieux électoral de 2011 mieux assurée qu’en 2006 !

L’Observateur fait un retour sur la journée mondiale de la tuberculose célébrée le 24 mars et indique que: Plus de 110 000 tuberculeux identifiés en RDC en 2011.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner