La Prospérité : « Bureau définitif de l’Assemblée Nationale : les candidatures sont attendues aujourd’hui ! »

La sortie du nouveau bureau provisoire de l’Assemblée Nationale de la RDC à la fin de la céremonie, le 16/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Revue de presse kinoise du jeudi 5 avril 2012

La Prospérité révèle que la plénière du jeudi 5 avril 2012 sera essentiellement consacrée aux questions relatives à l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

Et, si tout va bien, écrit le journal, c’est aujourd’hui, que les ambitions vont s’exprimer.

Pour la consœur, à la Majorité comme à l’Opposition, des noms seront avancés, après des conciliabules. Les centristes et autres indépendants ne vont nullement se laisser faire. D’autant plus que l’article 22 reformulé par la Haute Cour ouvre ainsi la voie à tous les Députés, de postuler.

S’il faut s’en tenir au délai de trois jours de campagne électorale, note la Prospérité, c’est vraisemblablement, la semaine prochaine que le nouveau visage du Bureau Définitif de cette Chambre du Parlement sera connu.

Le Potentiel, pour sa part, s’intéresse au contentieux électoral: « Des requêtes butées au problème de la forme et du fond ».

Le quotidien annonce que bientôt, la Cour suprême de justice (CSJ) va départager les requérants et les candidats élus dont les résultats sont contestés pour les dernières élections législatives.

En effet, poursuit le journal, la CSJ va rendre ses arrêts dans les jours à venir avant de publier la liste définitive des députés nationaux de la présente législature.

Mais pour ce scrutin du 28 novembre 2011, commente le Potentiel, les observateurs ont reconnu que la Commission électorale nationale indépendante a globalement failli à son devoir. Des gens soutiennent que ce ne sont pas les vrais élus qui vont cette fois siéger à la Chambre basse du Palais du peuple, ce qui a motivé cette montagne de requêtes en contestation des résultats enregistrées au greffe de la Cour suprême de justice.

Comme pour répondre à cette affirmation du Potentiel, L’Observateur relaye les propos de Daniel Ngoy Mulunda: « Ces élections ont été correctes, on n’a pas triché ».

Critiqué de toutes parts, rapporte le journal, le président de la Céni a accordé une interview au quotidien belge, Le Soir. Quant à la démission à laquelle bien des ONG le poussent, Daniel Ngoy Mulunda répond qu’il n’est pas question pour lui de démissionner. C’est au Parlement qu’il revient de prendre la décision finale, après avoir rendu compte de son travail, « chiffres et dossiers à l’appui », devant les élus de l’Assemblée nationale dont il attend qu’elle soit constituée.

Dans tous les cas, poursuit l’Observateur, toutes les flèches empoisonnées qui lui sont assénées n’atteignent pas son moral. « J’ai la conscience tranquille,  ces élections ont été correctes, on n’a pas triché », assure le président de la Ceni.

Le même quotidien annonce ce matin: « Les rebelles FDLR et APCLS contrôlent la cité de Pinga ».

Le journal indique que cette cité située à la lisière des territoires de Masisi et Walikalé, au Nord-Kivu, est entre les mains des ces deux mouvements rebelles depuis le dimanche 1er avril.

Les FARDC ayant abandonné leurs positions défensives dans cette cité pour protester contre le non-paiement de leurs soldes et le manque de ration alimentaire, poursuit l’Observateur.

Voilà qui pousse Le Potentiel à se pencher sur la question de l’armée de la RDC en titrant : « Après la «parade des Boscos boys», Armée : retour à la case du départ ».

« Mouvements de déplacement des troupes ex-CNDP à Masisi et à Rutshuru. Démonstration de force à Goma par les mêmes éléments. Panique au sein de la population. Ensuite, le calme serait revenu, dit-on. Mais, c’était largement suffisant pour qu’on s’interroge sur la restructuration de l’Armée, » écrit le quotidien qui ajoute :

« Autre rumeur pour confirmer qu’il s’est passé effectivement quelque chose à Goma et dans le territoire de Rutshuru, c’est la déclaration du général de l’opération «Amani Leo». Il a affirmé que le calme est revenu après une «certaine agitation, et que la situation est sous contrôle». Le nœud du problème serait le paiement de la solde. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner