Le Phare : « Affaire Chebeya, l’incroyable histoire d’un exploit falsifié »

Le colonel Daniel Mukalay le 19/06/2012 à Kinshasa, lors du début du procès Chebeya en appel. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse de mercredi 20 juin 2012

Le Phare s’intéresse au procès Chebeya, qui s’est ouvert hier à la Haute cour militaire et titre : « L’incroyable histoire d’un exploit falsifié ».

Le confrère note que l’assistance a été surprise d’apprendre à cette occasion que le magistrat militaire instructeur du dossier avait mentionné, dans son exploit, en 2010, que le dossier devait être transmis à la Haute cour militaire.

Selon les avocats de la partie civile, poursuit le journal, c’est un fonctionnaire qui aurait biffé la mention « Haute » pour ne laisser que « cour militaire». Conséquence: le général John Numbi, considéré comme premier suspect ne pouvait être inculpé.

L’accusation demande à la Haute Cour Milaitaire de corriger l’erreur et de transformer John Numbi en prévenu. Ce que n’admet pas la cour, qui estime que ce général n’ayant pas été poursuivi au premier degré, ne peut l’être au second, rapporte Le Phare.

La Prospérité : « Des escrocs circulent au nom de Matata ! »

Tout passe par une kyrielle de recommandations interceptées sur le marché d’emploi, écrit le quotidien. Des escrocs devant l’Eternel sont à l’œuvre, à Kinshasa. « Plusieurs Chefs d’entreprises sont dans les viseurs de ces flibustiers qui, pour atteindre leur dessein funeste, n’hésitent pas à imiter la signature de Matata Ponyo », indique le quotidien.

Dans un communiqué parvenu à La Prospérité, mardi, le Cabinet du Premier Ministre dénonce ce phénomène hideux et invite, en même temps, les dirigeants d’entreprises à ne pas se laisser rouler dans la farine, en prêtant foi à ce type de sollicitations…

Selon le journal, les autorités judiciaires, déjà mises en alerte, n’attendent qu’une moindre dénonciation, même d’un seul de ces escrocs, auteurs de ces actes répréhensibles, pour sévir et appliquer la loi, dans toute sa rigueur.

L’Observateur : « Notre indépendance en question »

Dans exactement 10 jours, rappelle le confrère, les Congolais vont commémorer les 52 ans de leur accession à la souveraineté nationale et internationale. Le moment est venu, d’après L’Observateur, pour nous arrêter et nous regarder en face pour voir sans complaisance ce que nous avons effectivement fait de notre pays.

Et l’éditorialiste de s’interroger : 52 ans après, quel bilan pouvons-nous tirer de notre gestion ?

La Tempête des Tropiques : session extraordinaire de l’Assemblée nationale

Du 20 juin au 19 juillet, l’Assemblée nationale sera en session extraordinaire, annonce La Tempête des Tropiques. Selon le journal, les élus du peuple procéderont à l’examen du projet de budget 2012 et à l’évaluation du processus électoral. Deux matières qui promettent des débats houleux et passionnants au sein de l’hémicycle. En tout cas, estime le journal, un mois risque d’être insuffisant, au regard de l’intensité des matières à traiter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner