Le Phare : « RDC-Rwanda : où est la vérité ? »

Les présidents rwandais, Paul Kagame, et congolais, Joseph Kabila

Revue de presse kinoise du jeudi 21 juin 2012

Le Phare révèle ce matin que la ministre rwandaise des Affaires étrangères, pendant son séjour à Kinshasa, a affirmé que son pays n’est pas impliqué dans le dossier sécuritaire du Nord-Kivu. Il s’agirait dons d’une crise congolo-congolaise.

Le journal ajoute que le président rwandais Paul Kagame, lors d’une conférence de presse mardi à Kigali, a abondé dans le même sens. Il est allé même plus loin, écrit le quotidien, en accusant l’Occident de vouloir déstabiliser le pouvoir de Kinshasa.

Curieusement, fait remarquer le Phare, les autorités de Kinshasa restent aphones. Entre-temps, le M23 a retrouvé une puissance de feu qui étonne. Les Congolais voudraient connaître la vérité dans ce qui passe au Nord-Kivu, le confrère.

Toujours au sujet de cet Insécurité dans l’Est de la RDC, Le Potentiel trouve plutôt que « Kagame est mis en difficulté par ses parrains ».

Régent de la région des Grands Lacs, écrit le journal, le président rwandais voit ses galons tomber un à un. Il vient de se brouiller avec ses parrains à cause de son implication avérée dans la situation d’insécurité qui est entretenue dans la partie est de la RDC depuis plusieurs années, affirme le confrère.

Longtemps camouflé ou étouffé, le soutien de Paul Kagame aux groupes armés rebelles au régime de Kinshasa a finalement été mis à nu. Toutefois, poursuit Le Potentiel, l’homme fort de Kigali voudrait poursuivre son aventure hégémonique en solo.

Et pour y arriver, croit savoir le tabloïd, il utilise une offensive de charme envers Kinshasa en déclarant que la communauté internationale a tenté en 2011 de chasser Joseph Kabila du pouvoir.

Forum des As s’intéresse aux travaux à l’Assemblée nationale qui a ouvert hier sa session extraordinaire au Palais du Peuple « Avec 9 points inscrits à l’ordre d’une session de 30 jours ».

Selon le journal, les députés seront soumis à un rythme d’enfer. Cette session étant essentiellement budgétaire, l’attention des députés devraient être focalisée sur le projet de Budget 2012 qui n’a pas pu être adopté lors de la législature passé.

Maintenant qu’on a ajouté huit autres matières, ça sera difficile de les épuiser toutes, estime le quotidien. A moins que les élus du peuple fassent de la complaisance pour produire un travail bâclé, conclut Forum des As.

La Prospérité revient, elle, sur l’émission de nouveaux billets. « 1.000, 5.000, 10 000 et 20 000 FC, Toute la vérité sur les nouveaux billets ! », titres le journal.

« Quels sont les avantages de l’émission des billets à valeur faciale adaptée ? Pourquoi lancer de nouvelles et grosses coupures plutôt que de garder les coupures actuelles ? Comment la Banque Centrale fera parvenir ces nouvelles coupures dans les coins les plus reculés du territoire de la République ? Le lancement des nouvelles coupures améliorerait- il le social des congolaises et des congolais ? ».

Cette kyrielle de questions, note La Prospérité, et tant d’autres, qui taraudent les esprits non avisés quant au lancement de billets de banque à valeur faciale élevée, ont été savamment étudiées par l’institut d’émission qui a pris soin de préparer les réponses pour apaiser non seulement le commun des mortels, mais également les opérateurs économiques.

Le journal assure que la Banque centrale congolaise (BCC) a déployé une équipe costaud sur terrain, dans une campagne d’explication, pour vider toutes les inquiétudes des uns et des autres, liées justement à l’émission de ces nouveaux billets.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner