L’Observateur : Guerre de l’Est : Le problème c’est Kagamé !

Au milieu, le président rwandais Paul Kagame lors d’une visite à Goma en RDC.

Revue de presse kinoise du lundi 16 juillet 2012.

Depuis le début de la guerre dans l’Est de la RDC, écrit le journal, tout semble indiquer que la RDC se retrouve seule tandis que le Rwanda qui est le concepteur de ces troubles est subtilement épargné des sanctions dues à la hauteur de son acte.

A l’Onu, malgré tous les rapports publiés, poursuit le confrère, on se contente de condamner verbalement sans aller au fond de la question. Aucune solution concrète n’est votée dans le sens de sanctionner ce pays pour son rôle néfaste et de mettre définitivement fin à cette guerre ignoble. Les Congolais n’ont pas besoin de condamnation complaisante. Ils veulent des actions concrètes…renchérit L’Observateur ! Comme pour dire, une vraie condamnation…

Elle ne viendra pas malheureusement, écrit Le Phare qui titre : Guerre du Kivu : UA, Kigali échappe à la condamnation. Le quotidien rapporte que Joseph Kabila et Paul Kagamé séjournent à Addis-Abeba, où il est prévu que les chefs d’Etat et de gouvernement présents dans la capitale éthiopienne se prononcent sur la mise en place immédiate d’une force internationale neutre appelée à éradiquer le M23 ainsi que toutes les forces négatives dans la région des Grands Lacs. En effet, aucune résolution ou recommandation n’a été arrêtée dans ce sens…conclut le journal !

Une idée que l’éditorialiste de La Prospérité trouve : “A coté de la plaque !”

Car elle semble reposer sur du sable. Comment éradiquer le M23 et les FDLR quand les points de divergence de vue entre les deux pays concernés dans l’affaire n’ont pas été dissipés ? Selon la consœur, il est difficile d’être positif.

Dans un tout autre chapitre, Le Potentiel signe au sujet de la Francophonie: Selon l’ambassadeur Luc Hallade : la France confirme le 14ème Sommet à Kinshasa.

Plus de doute possible, relève le confrère, Kinshasa abritera bel et bien en octobre prochain le 14ème Sommet de la Francophonie. La confirmation est venue de l’ambassadeur de France en RDC, Luc Hallade, en marge de la célébration de la fête du 14 juillet à Kinshasa. Du coup, affirme Le Potentiel, tombe caduque toute polémique autour d’une éventuelle délocalisation de cette rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement ayant en partage la langue française.

Par ailleurs, poursuit le quotidien que relaye les propos du diplomate français, le soutien de la France est d’ores et déjà garanti : «Sachez, MM. les ministres et parlementaires que, sans parti pris, si ce n’est celui de la paix et de la sécurité des populations, la France est et restera aux côtés de la RDC pour l’aider à pouvoir enfin se tourner vers un avenir meilleur, fondé sur un développement équilibré et harmonieux».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (152)
Ebola (135)
Djugu (55)
FARDC (49)
FCC (49)
Léopards (46)
Beni (36)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (26)
Lamuka (23)
AFDC-A (23)
Caf (21)
CACH (20)
Monusco (20)