Le Potentiel: « Le soutien avéré au M23 par le Rwanda appelle des sanctions de l’Union africaine »

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.

Revue de presse kinoise du vendredi 3 août 2012

La guerre qui sévit dans l’est de la RDC est encore à la une du Potentiel paru ce matin. Pour le journal, face à l’incapacité du gouvernement de la RDC à mettre hors d’état de nuire ce mouvement terroriste, l’Union africaine est dans l’obligation d’écouter le peuple congolais qui s’exprime directement et pacifiquement contre des crimes graves commis au Kivu.

Le quotidien rappelle qu’un des objectifs de l’UA est de « promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité du continent ». L’organe chargé de mettre en œuvre ces objectifs et principes est le Conseil de paix et de sécurité (CPS) qui a le pouvoir de « prendre des initiatives et des actions jugées appropriées » en réponse à des conflits.

L’article 4 du Protocole de l’acte constitutif du CPS, poursuit le confrère, reconnaît le droit à l’UA d’intervenir dans les États membres dans les cas de crimes internationaux en l’occurrence des crimes contre l’humanité, crimes de guerre, et du génocide.

Pour le Potentiel, par leur adhésion à la marche organisée par l’Eglise catholique le mercredi 1er août, le peuple congolais, désemparé dans la désolation, en appelle aux autres peuples du monde libre, épris de paix et de justice à arrêter le carnage en cours dans le pays.

L’Union Africaine devrait s’en saisir et condamner le Rwanda, et lui exiger d’arrêter sans conditions de financer et armer le groupe terroriste du M23, conclut le quotidien.

Le même quotidien s’interroge à la une « Politique américaine en RDC : continuité ou rupture ? ».

En soutenant le M23 sans prendre, comme à l’accoutumée, les précautions d’usage, Kigali s’est mis à nu et au même moment ses principaux parrains, à savoir Washington et Londres, écrit le confrère.

Gênés, poursuit le journal, ceux-ci ont pris des mesures qui ont retenti dans l’opinion congolaise comme des sanctions à l’encontre de Paul Kagame, voire comme un lâchage pur et simple de celui-ci.

Selon les observateurs avertis, estime le Potentiel, il s’agirait d’un leurre, car estiment-ils, les fondamentaux de la politique américaine n’ont pas varié d’un seul iota. La balle est dans le camp de Kinshasa qui doit se montrer plus séduisant que Kigali afin d’arracher les faveurs de Washington.

Il a fallu l’ampleur prise par l’insécurité créée par le M23 dans l’Est du pays pour que l’on se mette à parler d’une possible remise en cause de la politique américaine non seulement vis-à-vis du Rwanda mais aussi à l’endroit de la RDC, conclut le confrère.

De son coté, l’Observateur révèle : « L’Allemagne fédérale soutient la tenue d’une Conférence internationale sur la paix dans la région des Grands Lacs ».

Le quotidien indique cette information a été confirmée hier jeudi 2 août 2012 par l’ambassadeur d’Allemagne fédérale en RDC, M. Peter Blomeyer, au cours d’un échange avec la presse en sa résidence de la Gombe.

« L’Allemagne fédérale encourage la tenue de la Conférence internationale sur la paix et le développement dans la région des Grands Lacs tel que décidé lors du sommet de l’Union africaine (Ua) tenu en juillet dernier à Addis-Abeba. Car nous pensons que la meilleure solution à la crise actuelle dans l’Est de la RDC serait une solution africaine. Et nous appelons les différents acteurs à soutenir cette initiative de la Conférence internationale sur la paix, la sécurité et le développement dans la région des Grands Lacs », a déclaré l’ambassadeur Peter Blomeyer cité par l’Observateur.

Le diplomate allemand a également émis le vœu de voir revitaliser l’action des envoyés spéciaux ou émissaires de paix.

Pour le journal, l’idée de revitaliser le rôle des envoyés spéciaux notamment les présidents tanzaniens Benjamin Mkapa et nigerian est aussi une bonne initiative.

La Prospérité revient sur la réunion des ministres africains de Finances et des gouverneurs des banques nationales : « Caucus Africain : Les Gouverneurs font bloc face à la crise ! ».  

Les lampions se sont éteints hier jeudià la 12ème édition du Caucus Africain, au Grand Hôtel Kinshasa, rapporte la consœur qui indique que les gouverneurs africains du Fmi et du Groupe de la Banque Mondiale ont convenu de renforcer leurs pools énergétiques, en mobilisant et mettant en commun, les ressources nécessaires à la préparation et réalisation des projets transformateurs à impact régional.

Les participants au caucus ont également convenu de stimuler la productivité agricole par le développement des projets régionaux à haut potentiel de transformation ; de promouvoir l’entreprenariat et de développer l’industrie manufacturière, spécialement, l’agro-industrie, moteurs de croissance et de création d’emplois, particulièrement pour les femmes et les jeunes et de juguler l’impact de la crise économique mondiale face à la dette souveraine en Zone Euro sur les économies africaines.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner