Le Potentiel : « Procès Chebeya : le détenu Daniel Mukalay sollicite la mise en liberté provisoire»

Le prévenu, Colonel Daniel Mukalay ce 9/05/2011 à Kinshasa, lors du procès Chebeya à la prison centrale de Makala. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse du jeudi 23 août 2012

Accusé d’avoir participé à l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, le colonel Daniel Mukalay clame son innocence et réclame sa mise en liberté provisoire pour les grands services rendus à la nation, écrit Le Potentiel. Relatant l’audience du mardi 21 août, le journal rapporte que pour sa défense, le colonel prévenu a tenu le même langage que ses avocats. Il a fait remarquer à la Haute cour que lorsque le ministère public avait fait venir le général Unyon au premier degré; ce dernier avait déclaré qu’il entretenait des relations d’inimitié avec son adjoint le colonel Mukalay. Le Colonole Mukalay a rappelé que le directeur des renseignements, avait pourtant dit non, lorsqu’on lui avait demandé si il pouvait faire partie d’une association de malfaiteurs.

Concernant sa requête de mise en liberté provisoire, le colonel Daniel Mukalay a déclaré qu’il a été arrêté sur base des rumeurs, et qu’il avait dit au premier juge qu’il était victime de sa bonne foi. Cela, pour la simple raison que c’est Chebeya qui lui avait demandé service pour rencontrer le général John Numbi, explique le Colonel Mukalay dont les propos ont été repris dans Le Potentiel.

De son côté, L’Avenir remarque que c’est : « le statuquo dans l’Est de la République »

Le quotidien dit observer le statu quo sur la ligne de front depuis un certain temps. Les troupes de la Monusco et celles des FARDC sont déployées autour de Goma pour empêcher toute incursion d’éléments du M23 et de protéger la ville ainsi que ses habitants.

L’Avenir se demande combien de temps cette situation va perdurer alors que le M23 s’est doté d’un gouvernement. Une façon pour Paul Kagame ainsi que tous ses relais en RD Congo de fouler aux pieds les dernières conclusions de la réunion des ministres de la Défense de la Conférence internationale pour la Région des Grands Lacs (CIGRL), estime ce quotidien.

Le journal rapporte que le  redéploiement tactique des FARDC au Nord-Kivu a créé un vide sécuritaire à travers la province. Cela aurait conséquemment favorisé la recrudescence des activités des FDLR et des Maï-Maï Raia Mutomboki dans les territoires de Kahele, Walungu, Mwenga, shabunda et Fizi dans la province du Sud-Kivu.

Dans un autre titre, le même tabloïd annonce que les FARDC ont lancé une opération de recherche dans les alentours du chef-lieu du Kasaï-Occidental pour retrouver le Colonel John Tshibangu, celui qui a fait défection pour une destination inconnue.

Au sujet de la situation sécuritaire à l’Est du pays, L’Observateur titre : « La société civile du Nord-Kivu accuse : plus de 250 écoles pillées ou incendiées par le M23 ».

Les faits se sont déroulés  lors des combats livrés depuis le mois de mai par le M23 contre l’armée régulière, précise le journal qui cite des sources de la société civile. Selon elle, d’autres écoles sont encore occupées par des déplacés.

L’Observateur reprend les attentes de la société civile du Nord-Kivu. Elle demande au Gouvernement de réhabiliter les écoles concernées et de trouver d’autres lieux d’hébergement pour les déplacés, sinon la rentrée scolaire devra être reportée au Nord-Kivu.

La Prospérité quant à elle aborde la question de la paie des fonctionnaires et titre : « Matata à la recherche des maffieux ! »

« Longtemps cachés derrière de longs listings de paie, les agents et fonctionnaires moulés dans la philosophie du vol et détournement des deniers publics seront bientôt traqués », note le journal. Des noms fictifs, des listes gonflées ainsi que des chiffres tripatouillés, des procédés utilisés jusqu’ici, pour affaisser l’Etat, en le vidant de l’essentiel de ses ressources, grâce à l’intrusion dans la chaîne de gestion de la paie, des brebis galeuses, dénonce le Journal.

Ainsi, La Prospérité revient sur l’annonce d’un futur audit par le vice-premier ministre chargé du Budget, Daniel Mukoko Samba. « En effet, 1,3 milliard de Francs Congolais  a été sauvée de ces griffes aiguisées des fonctionnaires et agents payeurs impénitents après un mois de bancarisation. L’audit pourra de démanteler tous les réseaux visibles et invisibles », selon le ministre, paraphrasé par La Prospérité.

Le Potentiel titre sur le « virus d’Ebola en Province Orientale avec: 15 cas cumulés dont 10 décès ».

Le journal rend public ce qui ressort de la dernière réunion du comité de crise qui s’est tenue à Kisangani  sous la présidence du ministre provincial de la Santé. Un total de 15 cas cumulés  avec des signes hémorragiques dont 10 décès a été rapporté le 20 août 2012 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soit un taux de mortalité de plus de 60%.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner