La Tempête des tropiques : « A cause du XIVe sommet de la Francophonie, le Parlement est paralysé »

Logo du XIVe Sommet de la Francophonie, Kinshasa/RDC 2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Revue de presse du mardi 18 septembre 2012

La Tempête des tropiques estime que députés et sénateurs sont de nouveau renvoyés en vacances parlementaires pour un mois supplémentaire parce que le palais du peuple, siège du parlement, est en réfection pour abriter certaines activités du sommet de la Francophonie.

C’est déjà mal parti pour cette session budgétaire, pense le journal. Pourtant, il s’agit d’une session aux enjeux importants pour le pays. Et La Tempête des Tropiques de se demander si les parlementaires parviendront à voter le budget 2012-2013 à temps.

De son côté, Le Phare consacre sa une à la guerre de l’Est et relève que : le M23 accuse les FARDC auprès de Museveni… Dans une correspondance datée du 15 septembre et adressée à Yoweri Museveni, le président ougandais et président en exercice de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL), le M23 accuse les FARDC de massacres des civils et militaires, de viols et des arrestations arbitraires. Ces rebelles demandent à la CIRGL de condamner fermement ces actes et de faire poursuivre en justice leurs auteurs.

Pendant ce temps, L’Observateur annoncent que dans le cadre de la pacification de l’Ituri que les FARDC arrêtent le chef du MRPC.

L’insécurité en Ituri est une problématique récurrente dans la Province Orientale, rappelle le tabloïd ! Et les nouvelles qui en viennent sont bonnes. En effet, poursuit le quotidien de l’avenue Colonel Ebeya, selon des sources concordantes, les FARDC  ont arrêté dimanche dernier à Bunia, Eric Dedhonga, président du Mouvement de résistance populaire du Congo (MRPC), une milice de l’Ituri. Deux semaines plus tôt, elles avaient déjà arrêté  le chef d’état-major de ce groupe armé.

Au sujet de la Francophonie, La Prospérité révèle que dans une interview à Jeune Afrique, Samy Badibanga plaide pour une rencontre Hollande-Tshisekedi. Ce ténor de l’opposition a longtemps gardé le silence, note le journal, à l’instar de son mentor, Etienne Tshisekedi, si avare de parole. «Le silence du chef», comme on a coutume de dire à L’UDPS.

Ce silence, souligne la consœur, Le président du groupe parlementaire UDPS/FAC vient de le rompre.

Pour Samy Badibanga, Le poids politique d’Etienne Tshisekedi est sans commune mesure avec celui des autres leaders de l’opposition. Samy Badibanga invite donc François Hollande à « inviter Etienne Tshisekedi dans le cadre d’un entretien bilatéral».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner