Forum des As : «Election du gouverneur du Bas-Congo : fortes pressions sur Jacques Mbadu !»

La délégation de l’OEBK sur le Pont Maréchal à Matadi (Bas-Congo). Photo Radio Okapi.

Revue de presse de mardi 30 octobre 2012

Forum des As revient sur l’élection du gouverneur du Bas-Congo dont le deuxième tour est prévu le mercredi 31 octobre. Le quotidien fait état de pressions exercées sur Jacques Mbadu, le candidat indépendant proche de la majorité présidentielle arrivé en tête du premier tour.

« La perspective de voir les deux voix – l’une pour  Kiakwama et l’autre pro Lungwana- tomber dans l’escarcelle du champion du premier tour ne paraît plus relever d’une vue de l’esprit.  Auquel cas, les choses seraient pliées. Pour conjurer ce qui peut apparaître comme une défaite pour la face officielle de la Majorité présidentielle, des trésors de contacts sont mis en branle », écrit le quotidien.

Forum des As envisage deux scenarii éventuels pour convaincre Jacques Mbadu de laisser la direction de la province au candidat officiel de la Majorité présidentielle.

« Un poste éminent au puissant député apparenté PPRD. Peut-être verrait-on Jacques Mbadu à la tête d’un méga ministère dans l’hypothèse non invraisemblable d’un remaniement… ou à l’échelle provinciale,  des portefeuilles ministériels de premier plan pourraient être confiés aux « Mbaduistes».  Déjà, Déo Nkusu  s’était-prémonitoirement?-  engagé à constituer un gouvernement d’union provinciale », croit savoir le journal. Le défi de la kabilie est de voir le candidat officiel de la Majorité présidentielle être élu, conclut le journal.

De son côté, le quotidien du groupe L’Avenir remâche les élections des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale et constate qu’au PPRD : « c’est l’heure de la remise en question » car ces élections ont été riches en enseignement pour l’avenir.

« En effet, les observateurs politiques avisés sont étonnés de l’indiscipline caractérisée qui a été remarquée dans le chef des candidats dits « indépendants » et cautionnée par les Comités Directeurs du PPRD et de l’ARC », relève le journal après l’échec du candidat de la Majorité présidentielle en Province Orientale l’arrivée en deuxième position du candidat du même regroupement politique en attendant le deuxième tour.

« Dans certains milieux, on s’interroge avec inquiétude sur l’avenir de la démocratie dans notre pays. Car, la démocratie congolaise est mal partie parce que ses animateurs ne respectent pas les règles et les valeurs universellement admises. La démocratie congolaise se « clanise » au jour le jour, se tribalise pour ne pas dire se « provincialise » », constate avec regret L’Avenir.

Sur un tout autre chapitre, Le Potentiel parle de l’affaire Chebeya et indique que les ONGDH retirent leurs avocats pour non implication de John Numbi, le chef de la police en fonction au moment de l’assassinat des militants des droits de l’homme Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

Désormais, affirme le tabloïd, les conseils des parties civiles désignés par les organisations non gouvernementales de défense des droits de l’Homme ne comparaîtront plus aux audiences du procès en appel devant la Haute Cour militaire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner