Le Potentiel : «Joseph Kabila promulgue la loi modifiant la Ceni»

Le président de la RDCongo, Joseph Kabila, lors de la célébration de 50 ans de l’indépendance à Kinshasa le 30 juin 2010.

Revue de presse du lundi 29 avril 2013

La nouvelle Commission nationale électorale indépendante enfin là. Les unes des journaux de Kinshasa certes ne se bousculent pas beaucoup ce matin pour parler de cette loi promulguée samedi dernier par le président de la République. Le Potentiel consacre deux articles à cette loi et à la nouvelle Ceni.

Présentant la nouvelle Ceni, les deux articles du Potentiel à ce sujet disent qu’elle a au total treize membres et deux organes. Les deux organes sont la plénière et le bureau. Le premier organe est composé de 7 membres tandis que le second est composé de six membres.

Dans l’ensemble, rapporte le quotidien, il y a six membres de la majorité, quatre de l’opposition et trois de la societe civile. Trois femmes font partie de cette institution.

« Après l’élection présidentielle et les législatives de novembre 2011, de nombreuses missions d’observation électorale avaient critiqué l’organisation de la CENI. Elles avaient estimé, pour la plupart d’entre elles, que le processus électoral était entaché de beaucoup d’irrégularités et que les résultats des élections n’étaient pas crédibles », commente Le Potentiel.

La presse kinoise de ce lundi s’arrête aussi un moment sur  l’opération d’indemnisation des victimes du sinistre de Sange par la Société nationale d’assurance de la RDC. Un sinistre survenu en 2010.

Le Potentiel titre à ce sujet : « Indemnisation des sinistrés de Sange : dossier clos ». Après moult tractations et procédures judiciaires diverses sur le dossier du sinistre de Sange survenu en juillet 2010 et ayant causé plus de 300 morts dans la province du Sud-Kivu, rapporte le journal, le consortium des réassurances du COMESA (le marché commun de l’Afrique australe) a arrêté la somme de 400 000 dollars américains pour l’indemnisation des victimes.

Depuis le 15 avril, la Société nationale d’assurance (Sonas) a déjà payé des indemnités de 330 bénéficiaires sur un ensemble de 385 cas enregistrés, souligne le journal.

La Prospérité voit en cette indemnisation l’atteinte d’un grand pari que vient de réussir Carole Agito, Administratrice déléguée intérimaire de la Sonas. Le journal rappelle que le camion citerne, transportant près de 60m³ de carburant, qui s’était renversé alors qu’il avait pris feu en pleine cité de Sange, localité située à 45 km d’Uvira dans la province de Sud-Kivu, était couvert par la ‘’Carte Jaune’’ du COMESA. La Carte Jaune est un certificat international délivré par une Compagnie d’assurance basée à Nairobi, donnant droit à une libre circulation sur l’ensemble des territoires des Etats membres du Comesa.

L’indemnisation ce jour des victimes d’incendie de Sange, est l’aboutissement d’un long processus qui a fait perdre à la Sonas énormément d’énergies, moyens matériels et financiers, indique La Prospérité.

C’est seulement le 12 avril 2013 que la cérémonie du démarrage du processus d’indemnisation des victimes et leurs ayants droits s’est ouverte à Uvira, précise Forum des As. Présidée par le gouverneur du Sud-Kivu en présence des notables de cette province, la manifestation a connu la présence d’une délégation de Lusaka en Zambie, siège du secrétariat général du COMESA, et de représentants de la Sonas. Selon ce quotidien, la Sonas promet, par ailleurs, que les dossiers litigieux feront l’objet d’une procédure de règlement particulier de manière à désintéresser tous les bénéficiaires sans exception.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner