La Prospérité: « Ce jeudi 27 juin 2013, Ceni : l’Assemblée plénière en séance inaugurale ! »

Abbé Apollinaire Malumalu Muholongu, président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni)

Revue de presse du mercredi 26 juin 2013

Visiblement, il n’y aura pas de remise-reprise classique à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) entre l’équipe Malumalu Muholongu et celle de Ngoy Mulunda, croit savoir La Prospérité. A en croire les sources du quotidien, c’est ce jeudi 27 juin 2013 que se tient la séance inaugurale de l’Assemblée plénière de la Ceni conformément à l’article 23 septies de la loi organique modifiant et complétant la loi du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la Ceni promulguée par le chef de l’Etat le 19 avril 2013 à Lubumbashi.

En effet, selon cet article, l’Assemblée plénière se réunit en séance inaugurale dans les quinze jours qui suivent l’investiture des membres de la Ceni.

Pour sa part, Forum des As note que six mois après l’annonce du président Joseph Kabila, les concertations nationales se font toujours attendre. Selon le confrère, Joseph Kabila serait piégé par la communauté internationale. Cette promesse faite le 15 décembre 2012 devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès tarde toujours à s’accomplir. Pendant ce temps, le M23, fort des richesses qu’il contrôle à Rutshuru, ne semble pas pressé de conclure Kampala.

La Prospérité revient à la charge et révèle que dans une lettre ouverte adressée à l’Onu, les communautés du Nord-Kivu interpellent Kagamé et Museveni. Les représentants des communautés du Nord-Kivu à savoir les Hunde, Nande, Hutu et Tutsi vivant à Kinshasa ont envoyé une lettre ouverte à l’Onu, sur la guerre au Nord-Kivu. Ils demandent à l’Onu de faire pression sur le Rwanda et l’Ouganda afin de les amener à suivre le conseil du président tanzanien Jakaya Kikwete qui leur avait demandé de négocier aussi avec leurs rebelles des FDLR pour le Rwanda et des ADF/NALU et la LRA pour l’Ouganda de la même manière qu’on demande à la RDC de le faire avec les rebelles du M23.

Information que certifie également Le Potentiel sous le titre les communautés du Nord-Kivu adressent une lettre ouverte à Ban Ki-moon.

A ce propos, L’Avenir estime que cette solution est plus avantageuse que toute autre, car elle enlève au Rwanda et à l’Ouganda l’alibi souvent évoqué pour déstabiliser la RD Congo. Le quotidien appelle la communauté internationale doit exercer les pressions nécessaires pour que ces pays ouvrent sans délai les négociations avec leurs propres rébellions et se soumettent au jeu démocratique au même titre que les autres pays africains dont la RD Congo.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner