La Tempête des Tropiques : «Nord-Kivu : des terroristes Shebab se battent désormais à découvert contre les FARDC»

Un campement des FARDC à Kibati Goma, au Nord-Kivu.

Revue de presse du jeudi 18 juillet 2013

La situation sécuritaire, déjà préoccupante, risque de se dégrader davantage au Nord-Kivu, estime La Tempête des Tropiques avec le soutien des terroristes somaliens aux divers miliciens dans l’Est de la RDC.

Le Potentiel relaie à ce sujet l’affirmation de Julien Paluku, le gouverneur du Nord-Kivu qui a attesté que « les islamistes Shebab combattent aux côtés du M23 et de l’ADF-Nalu ».

« Aujourd’hui, nous avons constaté que les groupes armés cherchent de plus en plus à recruter dans la communauté musulmane. C’est pourquoi nous nous considérons en droit de « contrôler » toute personne suspecte. Il ne s’agit nullement d’une quelconque stigmatisation de tous les musulmans sous l’étiquette « islamiste » », a déclaré Julien Paluku dans une interview accordée au journal.

Forum des As rapporte pour sa part qu’au Nord-Kivu, les FARDC ont découvert des corps des soldats du M23 portant l’uniforme de l’armée rwandaise.

51 rebelles du Mouvement du 23 mars ont été tués dans les combats de mardi contre l’armée gouvernementale au Nord de Kanyaruchinya, à 15 km de la ville de Goma, a indiqué à Xinhua la coordination de la société civile du Nord-Kivu dans une dépêche datée du 16 juillet, rapporte le journal.

“Au cours des combats de cette journée, 51 éléments du M23 ont été tués dont un officier du M23 capturé“, a indiqué la même source, ajoutant que parmi les 51 corps, 15 portent l’uniforme de l’armée rwandaise et sont “identifiés comme véritables sujets rwandais“.

Par ailleurs le quotidien L’Avenir revient sur les « prétendus bombardements du territoire rwandais » et indique que la Monusco prône la vérification des allégations rwandaises. Le Rwanda lundi la RDC et la Monusco d’avoir bombardé deux de ses villages dans la ville de Rubavu (ancien Gisenyi).

Dans un communiqué de la Monusco parvenue à la rédaction du journal L’Avenir, cette institution encourage le Rwanda à collaborer avec le Mécanisme de Vérification Conjoint Elargi pour enquêter sur les allégations de « bombardements » du territoire rwandais. Et ce, en lieu et place de débiter des mensonges et des faits sans aucune preuve.

Le quotidien rapporte dans un autre article qu’en quatre jours d’attaque, « déjà 250 rwandais tombés sur les balles des vaillants FARDC ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner