Le Potentiel : « Procès Bemba à la CPI : vague d’arrestations au MLC… »

Le sénateur Jean-Pierre Bemba à la Haye.

Revue de presse kinoise du lundi 25 novembre 2013.

Les journaux parus lundi 25 novembre reviennent en majorité sur les vagues d’arrestations au sein du Mouvement congolais pour la libération (MLC).

Le Potentiel titre à sa une : « Procès Bemba à la CPI : vague d’arrestations au MLC… ».

C’est une « nuit de longs couteaux » au MLC, «écrit le journal, qui évoque des arrestations en cascades parmi les proches de Jean-Pierre Bemba successivement à Paris, Bruxelles et Kinshasa, ponctuées par l’odieux assassinat du président fédéral du Bas-Congo. La coupe est débordante, estime le journal.

Face à un dossier donné pour être vide dans l’affaire Jean-Pierre Bemba, poursuit le tabloïd, la CPI vient de trouver de la matière pour charger le sénateur congolais à savoir : la subornation des témoins et corruption, qui constituent du pain béni pour la CPI…

Pour sa part, La Prospérité titre: « Lajos Bidiu abattu à Binza Ozone : au MLC, Babala rejoint Bemba à la CPI ! »

Le quotidien constate que le malheur ne vient jamais seul, dit-on. Au MLC,  les choses vont de mal en pis.  Fidèle Babala Wandu, secrétaire général adjoint de ce parti de l’opposition congolaise,  a été arrêté, à Kinshasa. Il serait, pour l’instant,  en cours de transfert à la CPI, à la Haye…

C’est un « coup dur pour Jean-Pierre Bemba », note L’Avenir qui titre : « Fidèle Babala, Aimé Kilolo et consorts transférés à la CPI. Ils sont accusés de subornation de témoins ».

« C’est vers 1 heure du matin que l’honorable Fidèle Babala Wandu a été interpellé par les services du Procureur général de la République, en exécution d’un mandat d’arrêt international délivré par le Procureur près la Cour pénale internationale (CPI) », raconte le journal, avant de poursuivre :

« Avant l’arrestation de l’honorable Fidèle Babala, les autorités belges avaient déjà arrêté Aimé Kilolo Musamba, celles du Pays-Bas avaient arrêté Jean-Jacques Mangenda Kabongo tandis que Narcisse Arido avait été mis aux arrêts par les autorités françaises suite aux demandes d’arrestation et de remise que leur avait adressées la CPI ».

Sous un autre chapitre, Le Potentiel rapporte : « A la Primature, Matata reste… »

En déposant le projet de loi des finances 2014… Contrairement à ce qui se dit dans la ville haute, il est assuré de conserver son poste. Alors que tous les ministres expédient les affaires courantes…Lui seul continue à poser des actes de gestion…

Et ce sujet, Forum des As se trouve apparemment soulagé : « Enfin, le projet de budget 2014 déposé sur la table d’Aubin Minaku »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (173)
Ebola (69)
FARDC (58)
Beni (32)
Unpc (30)
FCC (26)
Ceni (25)
Lamuka (25)
Ituri (24)
Sécurité (24)
Kinshasa (23)
ADF (22)
JED (22)
Djugu (22)
Corruption (21)