Forum des As: « JP Bemba : Fatou Bensouda fixe l’opinion »

Fatou Bensouda, procureure de la cour pénale internationale(CPI) le 12/03/2014 a Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse kinoise du jeudi 13 mars 2014

Forum des As fait sa une ce jeudi sur le séjour en RDC de la procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda.

Le journal rapporte que la procureure de la CPI a été claire au sujet du dossier Bemba, l’ancien vice-président congolais jugé pour des crimes qu’auraient commis ses hommes en Centrafrique.

« Le sort de Jean-Pierre Bemba dépend de la décision des juges de la CPI », a lancé la magistrate citée par Forum des As.

Répondant à ceux qui estiment que la CPI s’acharne sur les Africains, Fatou Bensouda s’est également voulu claire.

« Nous avons huit affaires qui sont en cours à la CPI. Sur ces huit dossiers, cinq demandes ont été envoyées à la Cour par les Etats africains eux-mêmes », a fait savoir la procureure de la Cour.

Au sujet de la coopération entre Kinshasa et la Haye, le journal note que Fatou Bensouda a demandé aux autorités congolaises de fournir des efforts pour juger des personnes au niveau national.

Pour sa part, l’Avenir se réjouit que cette visite de la procureure de la CPI en RDC redynamise les relations entre Kinshasa et la Haye quelques refroidies après le refus des autorités congolaises d’arrêter le président soudanais lors de son séjour à Kinshasa.

Le ciel semblait orageux entre la République démocratique du Congo et la Cour pénale internationale (CPI), au lendemain du refus par les autorités de Kinshasa, d’arrêter et de transférer le Président soudanais Omar El-Bechir, écrit le quotidien.

Bien au contraire, poursuit le confrère, les choses sont en train de s’arranger lorsqu’on sait que la Rdc est un pays parti au Statut de Rome.

À l’issue de l’entretien qu’elle a eu avec le chef de la diplomatie congolaise, révèle l’Avenir, la Procureure de la CPI a rapporté que le Gouvernement congolais avait expliqué que le cas du Président soudanais était une affaire complexe.

De son côté, la Prospérité s’intéresse à l’opposition congolaise qu’elle estime « atomisée ». Le journal mentionne les positions des courants de cette opposition qui, à en croire le quotidien, a du mal à se mettre d’accord.

Tshisekedi ne  s’y  inscrit  pas.  Vital Kamerhe  serait, lui, contre le processus électoral, dans son format actuel. A moins que l’on accepte, un beau jour,  la tenue d’un vrai dialogue. Avec la pétition Fayulu contre Malumalu, l’idée qui transparaît est que l’Opposition, loin de se préparer sérieusement aux futures empoignades électorales, plante plutôt le décor du boycott et, par ricochet, de la contestation, analyse le confrère.

Pour le journal, l’appel de Clément Kanku  à l’unisson ressemble, apparemment, à un souhait prosaïque que certains  ‘’Opposants concertateurs’’ repoussent, en bloc.

Politique encore dans les colonnes de Forum des As qui s’inquiète de la formation du gouvernement de cohésion nationale.

Plus de cinq mois après l’annonce faite devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès, écrit le confrère, le Gouvernement de cohésion nationale ressemble encore à une oasis en plein désert.

Plus on l’attend, plus il s’éloigne. A deux jours de la rentrée parlementaire, indique le journal, bon nombre d’observateurs redoutent une vaste distraction dans les rangs des députés nationaux, dont une bonne fourchette vise quelques postes ministériels.

Même inquiétude dans l’édito de la Prospérité.

A la question de savoir pour quoi ce gouvernement prend autant de temps, le journal se demande si la réponse ne réside pas dans une certaine hésitation  quant à l’idée de remercier l’actuelle équipe, sans pour autant s’assurer d’une nouvelle qui soit  capable de tenir la dragée haute devant les enjeux économiques du moment.

Le quotidien y voit là l’origine de l’embarras incessant  du choix et du  moment, pour faire exploser la petite bombe sur ce fameux gouvernement de cohésion nationale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner