L’Avenir : « Loi d’amnistie du 11 février 2014: les 50 premiers bénéficiaires enfin connus »

Cabinet du Ministère de la Justice à Kinshasa, 19 janvier 2011.

Revue de presse kinoise de lundi 21 avril 2014

La presse kinoise est revenue sur deux sujets majeurs ce lundi : la liste des bénéficiaires de l’amnistie et le bilan de deux ans d’entrée en fonction du Premier ministre Matata Ponyo.

Abordant la question de l’amnistie, L’Avenir titre à sa une : « Loi d’amnistie du 11 février 2014 : Les 50 premiers bénéficiaires enfin connus ».

Parmi ces 50 personnes ayant participé à divers mouvements insurrectionnels en RDC figurent 15 de l’ex-groupe armé M23, 15 du groupe des assaillants qui avaient attaqué la ville de Kinshasa le 27 février 2011, 10 de l’Armée de résistance populaire (ARP) du général en fuite Faustin Munene et 10 autres du GALCD de Honoré Ngbanda, écrit le journal.

Toutes ces personnes, de nationalité congolaise, ont signé des actes d’engagement dans lesquels elles annoncent leur volonté de ne pas récidiver, faute de quoi elles perdraient le bénéfice de la loi et répondraient de leurs faits devant les cours et tribunaux, ajoute l’Avenir.

Dans son titre : « Voici la liste des 50 premières personnes amnistiées », Forum des As explique dans ses lignes intérieures les conditions d’éligibilité à cette amnistie.

« Est éligible à l’amnistie tout Congolais auteur, co-auteur ou complice des faits infractionnels visés à l’article premier de la présente loi, stipule l’article 2. Selon l’article 3, aux termes de la présente loi, on entend par : faits insurrectionnels, tous actes de violence collective, commis à l’aide de menaces ou avec des armes, dans le but de se révolter contre l’autorité établie en vue d’exprimer une revendication ou un mécontentement ; faits de guerre, les actes inhérents aux opérations militaires conformes aux lois et coutumes de la guerre qui, à l’occasion d’un conflit armé, ont causé un dommage à autrui », renseigne le quotidien.

Les non-élus à cette première grâce juridique ont encore la  chance  d’y  croire, note le journal.

Pour sa part, La Prospérité indique que les listes supplémentaires pourront s’ajouter dans les jours à venir. « M23, ARP, GALCD… : Amnistie, la première liste est là ! », titre le journal en une.

Outre les critères d’éligibilité, les candidats à l’amnistie doivent signer un acte d’engagement à faire parvenir au ministère de la Justice. Dans ce document, ils engagent à  ne plus récidiver, indique le quotidien.

Il convient de préciser, souligne la Prospérité, que les personnes mêlées à l’Assassinat de Mzee L-D. Kabila ne sont pas concernées, pour la simple raison que la loi portant amnistie ne prend en compte que des cas qui remontent à 2006. Pas avant.

Le journal explique que cette loi d’amnistie comporte une autre particularité : certains condamnés verront leur peine réduite, sans pour autant retrouver la liberté. Ce sont des personnes qui ont commis des viols, meurtres et autres infractions amnistiables. Jamais d’amnistie pour les violeurs et meurtriers, commente le quotidien.

Deux ans de Matata Ponyo

« Matata, deux années qui ont convaincu », écrit Le potentiel à sa une.

Expliquant les réalisations du Premier ministre entré en fonction le 18 avril 2012, le journal rappelle d’abord que jusqu’au 11 avril 2014, tous les indicateurs conjoncturels ont été au vert. Le taux d’inflation hebdomadaire était à 0,023% (+0,001). En cumul annuel, il a atteint 0,450% au niveau national. Comparé à l’objectif annuel de 4%, le taux d’inflation à fin d’année serait de 1,569%.

Le marché des changes est par conséquent resté stable, avec une appréciation de 0,1% sur le marché indicatif, et de 0,5% au parallèle, poursuit le journal.

Les réserves internationales se sont établies à 1.861,42 millions Usd, couvrant 8,96 semaines d’importations, alors que le taux directeur de la Banque centrale du Congo a été maintenu à son niveau de novembre 2013, soit 2,0%., peut-on lire dans les colonnes intérieures du Potentiel.

Autant d’éléments qui confirment davantage la marche irréversible que la RDC a entamée dans la voie de son émergence, commente le confrère.

La trajectoire ayant été tracée par le chef de l’Etat et les actions étant nettement coordonnées au niveau de l’exécutif central, la RDC projette un taux de croissance économique de 9,5% en 2014, souligne Le Potentiel.

Par ailleurs, Forum des As annonce « Un conseil extraordinaire des ministres ce mardi ! »

« Ministres et vice-ministres du gouvernement Matata conviés à une réunion extraordinaire ce mardi 22 avril 2014 à la cité de l’Union africaine. Pour ce faire, ils doivent avoir retiré, depuis le vendredi 18 avril dernier, l’ordre du jour et la documentation de la rencontre convoquée par la hiérarchie de l’Exécutif national. Après un bon bout de temps, les réunions du Conseil des ministres n’étant plus du tout régulières, tous les membres du Gouvernement central vont enfin se retrouver ensemble », écrit Forum des As.

S’agira-t-il d’ouvrir la voie à l’avènement du gouvernement de cohésion nationale lorsqu’on sait que ce genre de réunions se tient rarement ?, s’interroge le quotidien.

Sans répondre clairement à cette question, Forum des As estime cependant que la convocation de ladite réunion donne matière à supputation aux observateurs avertis six mois après l’annonce du gouvernement de cohésion nationale attendu au cours de l’actuelle session de mars au Parlement.

A en croire le confrère, le chef de l’Etat avait clairement indiqué que le nouvel Exécutif national serait connu avant la fin des travaux parlementaires dont la clôture est prévue le 15 juin prochain.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner