Forum des As : «Kinshasa répond à Russ Feingold !»

Lambert Mende Omalanga, Ministre congolais de la Communication et des médias le 27/02/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse de lundi 9 juin 2014

Abordant la question du calendrier électoral sur les élections urbaines, municipales et locales, Forum des As titre à sa une : « Kinshasa répond à Russ Feingold ! ».

Au cours de son point de presse organisé samedi à Kinshasa, le porte-parole du gouvernement de la RDC, Lambert Mende, a été formel dans ses propos écrit le quotidien : « La RDC est un Etat souverain et pas un pays sous tutelle. Il n’est pas admissible qu’un émissaire étranger se permette d’enjoindre à notre Céni de revoir la nomenclature du cycle électoral. Les institutions de la RDC ne sont pas sous tutelle des ambassadeurs et Envoyés spéciaux accrédités dans le pays ».

Le Gouvernement congolais a réagi aux propos de l’Envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique Russ Feingold qui avait, deux jours plus tôt, exigé de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) un calendrier global pour les élections jusqu’à la présidentielle et aux législatives de 2016, écrit le journal.

Le porte-parole du Gouvernement, Lambert Mende, a même menacé de tirer les conséquences qui s’imposent face à ce comportement, poursuit Forum des As.

A ce sujet, La Prospérité note : « Elections locales: Malumalu : le calendrier sera bel et bien respecté » !

Depuis son investiture, la Ceni a totalisé une année. A cette occasion, son président, l’abbé Apollinaire Malumalu a déposé le rapport annuel de son institution à l’Assemblée nationale. Il a notamment évoqué la planification des principaux événements électoraux pour le cycle électoral 2013-2016. Répondant aux questions de la presse,  au sortir de l’audience avec les membres du Bureau de l’Assemblée Nationale, le Président de la Ceni a confirmé que le calendrier en ce qui concerne les élections urbaines, municipales et locales sera bel et bien respecté, précise La Prospérité.

Malumalu, cité par le même journal, a  en outre  indiqué que la Ceni attend des deux chambres du Parlement, la précision concernant l’option à prendre quant à la mise en œuvre des élections provinciales, des gouverneurs et des sénateurs. Il  a aussi rappelé que le calendrier de l’élection partielle de Befale, dans la province de l’Equateur, étant déjà publié, tout sera mis en œuvre afin que cette élection se réalise dans le délai prescrit.

Concernant les législatives nationales et la présidentielle 2016, la Ceni se prononcera, dès que possible, souligne La Prospérité.

Reddition des FDLR

La question du désarmement volontaire intéresse aussi les journaux kinois. L’Avenir titre à la une : « Désarmement volontaire des Fdrl. Kinshasa met la pression sur Kigali ».

De retour de Goma et de Kanyabayonga où il a prêté main forte aux préposés en charge de la mise en œuvre de l’opération de désarmement volontaire de la force négative FDLR, Lambert Mende a appelé la communauté internationale à jouer de toute son influence pour faciliter le retour volontaire des FDLR, qui ne demandent maintenant que de retourner dans la terre de leurs aïeux, écrit le quotidien.

La réponse de la communauté internationale est à lire dans le journal Le Potentiel, dans son titre publié le week-end : « Neutralisation des FDLR : Russ Feingold promet l’activation du plan B ».

Dans les lignes intérieures de ce journal, on peut lire : « Les Etats-Unis sont déterminés à venir à bout des rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Dans une conférence de presse, tenue jeudi dernier à la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis en RDC, Russ Feingold, envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands Lacs et la RDC, a lancé une dernière mise en garde à ceux des FDLR, encore réticents à se rendre ».

Sur un tout autre chapitre, Le Potentiel titre : « Pétrole du parc des Virunga : Kinshasa hésite ».

Kinshasa ne donne pas l’air de s’opposer à une exploitation du pétrole dans la concession du parc national des Virunga, s’inquiète le tabloïd qui estime plutôt que la RDC devrait faire face à une forte pression internationale qui le pousse à renier le contrat signé avec la Britannique Soco.

« Pour l’instant, le gouvernement vient de commander une étude environnementale stratégique auprès d’un cabinet international. Mais, Crispin Atama Tabe, ministre des Hydrocarbures, prévient : au cas où, le potentiel pétrolier s’avérait important, Kinshasa est prêt à se lancer dans la production », note le journal.

« Les activités pétrolières seraient une grande menace pour le parc. Il est pourtant un formidable atout de développement durable pour les populations locales. Pour le démontrer, nous avons récemment fait évaluer la valeur économique de ses écosystèmes. Elle a été estimée à 48,9 millions de dollars (plus de 38 millions d’euros) par an. Ce chiffre pourrait grimper à 1,1 milliard de dollars (plus de 855 millions d’euros) par an, si la région devient stable et que le Parc est bien géré », souligne par ailleurs Le Potentiel.

Signe que la communauté internationale continue à accroître la pression que le pétrole ne soit pas exploité dans le parc des Virunga, L’Observateur titre : « La vice-présidente du Parlement allemand, Mme Claudia Roth à Kinshasa pour la protection du parc national des Virunga ».

La député allemande a exprimé son soutien aux intérêts légitimes du peuple congolais à utiliser ses ressources naturelles et ses matières premières pour le développement du pays.

Le parlementaire allemand a fait savoir qu’il y a quelques semaines lui et ses collègues des groupes parlementaires CDU /CSU et FDP  ont introduit au Bundestag, le Parlement allemand une motion visant à empêcher la destruction de l’écosystème du parc national des Virunga, rapporte le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner