Forum des As : « Est-ce un coup des Enyele ? »

Des gardes républicaines dispersent des manifestants le 10/12/2011 sur une des avenues du quartier Kingabwa à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse du mercredi 23 juillet 2014

Un seul titre à la une de tous les journaux parus ce matin : la tentative d’intrusion d’un « groupe de malfrats », selon les autorités congolaises, au camp Tshatshi, siège de l’état-major des Forces armées de la RDC où des tirs nourris ont été entendus pendant une heure en début d’après-midi.

Forum des As cherche l’identité de ces « malfrats » et s’interroge : « est-ce le coup des Enyele ? ». Même si la vraie identité de ces assaillants n’est pas révélée, le gouverneur de la ville a lui, dans son intervention sur les antennes de la télévision publique, indiqué que “ce sont des gens qu’on avait identifiés lors du refoulement des Rd congolais vivant à Brazzaville”, rapporte le quotidien.

Cependant, ces Enyele n’ont jamais eu aucune revendication sérieuse, estime le journal. On ne les entend quasiment jamais. On ne sait pas grand’ chose d’eux, sauf qu’ils se manifestent à l’improviste, affirme le journal qui rappelle qu’en 2009, des affrontements inter-communautaires entre ces Enyele et les Boba, deux tribus qui se disputent des étangs piscicoles depuis des lustres à l’Equateur, s’étaient mués en insurrection. Une situation qui avait l’occasionné la fuite des centaines des milliers des habitants de l’Équateur vers le Congo-Brazzaville.

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende s’est pour sa part montré prudent sur l’identité des assaillants.

L’Avenir rapporte qu’il a affirmé attendre un rapport des services spécialisés. « On est en train de les identifier. Ça prend du temps, ce sont des services spécialisés qui s’occupent de cela », a-t-il déclaré, selon le quotidien.

Le Phare propose à ces lecteurs une reconstitution du film de l’évènement d’hier en 5 pages. Sans la magie du téléphone cellulaire, la majeure partie de la ville serait restée ignorante de ce qui se passait autour de camp Tshatshi, soutient le quotidien. Mais les appels et les textos sont partis dans tous les sens au point qu’en l’espace de quelques secondes, le vent de panique a commencé à souffler sur Kintambo, avant de toucher le centre ville et se répandre dans toute la ville, rapporte le journal. Relayant une information de l’AFP, Le Phare précise que selon une source anonyme de la garde républicaine, « cinq » infiltrés avaient été tués mais aucune confirmation officielle, ni aucun bilan de la part des autorités n’ont pu être obtenus.

La Tempête des Tropiques regrette le fait que cet évènement a pu occasionner un manque à gagner chez plusieurs opérateurs économiques. Sur la même lancée, L’Avenir rappelle l’adage populaire : « L’argent n’aime pas les bruits ». « Pour contribuer au développement du pays, les investisseurs ont besoin d’une Rd Congo stable. Sinon, dans un environnement incertain, qui peut se hasarder de venir placer son argent en RDC ?», s’interroge le quotidien sur un ton interpellateur.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (84)
RDC (76)
élection (67)
Elections (65)
FARDC (46)
Beni (43)
Monusco (38)
Opposition (30)
ADF (29)
Vclub (26)
FCC (24)
Caf (23)
Léopards (22)
Mazembe (19)
Linafoot (19)