Forum des As : «Révision constitutionnelle : les occidentaux entretiennent le flou»

André Mbata Betukumesu Mangu, auteur du livre sur l’abolition de la peine de mort et le constitutionnalisme en Afrique, lu la constitution de la RDC lors de la présentation de son ouvrage le 11/10/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse du mardi 21 octobre 2014

Forum des As relaie à la une une confidence de Séraphin Ngwej, l’ambassadeur itinérant auprès du chef de l’Etat congolais, à Jeune Afrique sur la révision constitutionnelle.

“Ce que nos interlocuteurs étrangers disent le jour, ils ne nous le répètent pas la nuit. Une fois les micros débranchés, le discours n’est plus le même”, clame l’ambassadeur itinérant. Très proche de Joseph Kabila, l’ambassadeur itinérant vit au quotidien ce double langage, rapporte Forum des As.

Belges et Britanniques sont aussi d’avis qu’on ne doit pas changer les règles du jeu en plein milieu du match, mais ils y mettent les formes. Les Américains, en particulier l’envoyé spécial de Barrack Obama pour la région des Grands Lacs, ne cachent pas leur détermination à voir Joseph Kabila se retirer du pouvoir à l’issue du prochain scrutin tandis que les Français, eux, n’affichent pas leur position publiquement, mais en coulisses, leur souci de voir les dispositions de la loi fondamentale respectées saute aux yeux, fait remarquer le journal.

« Motion anti-Kitebi : la Majorité resserre ses rangs ! », titre de son côté La Prospérité. La motion du député de l’opposition Samy Badibanga contre le ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi, qui aurait pu être une démarche purement parlementaire a pris, aujourd’hui,  une tournure absolument politique, laisse croire La Prospérité. Une motion qui ne serait, selon le journal, qu’une astuce pour atteindre le Premier ministre Matata.

Les 207 millions de Francs congolais destinés à l’opposition, qu’on accuse Kitebi d’avoir détourné, doit avoir servi la République, assure La Prospérité. “On pense,  ici,  aux fonds alloués à la mise en œuvre des résolutions de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba”. Une explication plausible, d’après le canard.

Dans son éditorial, le même journal rappelle que dans moins de 48 heures, exactement, ce sera une année depuis la fin des concertations nationales. Seulement, le décor pour la mise en place du Gouvernement de cohésion nationale n’est toujours pas planté, constate La Prospérité. Par contre, c’est le langage corsé qui s’installe.

Le Phare s’intéresse à Beni où plus de 80 civils ont été assassinés ces deux dernières semaines.

« A Beni et dans tout le Nord-Kivu, c’est le choc. La population réalise brutalement que la paix reste un horizon lointain pour cette partie du pays. Quand des individus surgissent sur vos terres et ôtent la vie aux habitants sans rencontrer la moindre résistance, le message est clair : la République n’est pas encore maîtresse de son destin. Comment peut-on en effet interpréter autrement les choses quand la zone dans laquelle les massacres se multiplient est précisément celle où opèrent de nombreuses forces? », S’interroge le journal.

Les événements qui se déroulent aujourd’hui dans le grand Nord nous indiquent que le Kivu n’a pas encore pris le chemin de la paix, constate tristement le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (175)
Ebola (57)
FARDC (54)
Kinshasa (37)
Beni (36)
Ceni (32)
Monusco (30)
FCC (28)
Yumbi (26)
élection (26)
Linafoot (24)
Sécurité (23)
Corruption (23)
Vclub (22)
Mazembe (22)
Caf (22)