Le Potentiel: «Burkina Faso, l’armée prend le pouvoir»

Blaise Compaore, le chef de l’Etat du Burkina Faso (Photo presidence.bf)

Revue de presse du vendredi 31 octobre 2014. La tension politique et sociale de Ouagadougou (Burkina Faso) a dominé la Une de plusieurs journaux parus ce matin à Kinshasa. A ce sujet, le journal Le Potentiel ouvre le bal et titre en sa manchette : «Burkina Faso, l’armée prend le pouvoir ». Dans ses colonnes, le quotidien explique que l’armée burkinabé a annoncé, hier dans la soirée, la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale. Le tabloïd indique que le chef de l’armée, Honoré Traoré, a précisé qu’un gouvernement de transition serait mis en place pour une durée de 12 mois en vue de préparer la présidentielle.

Le journal Forum des As est resté sur la même voie. Le quotidien titre en sa une : « Burkina Faso, dévoué, Blaise Compaoré refuse de dégager ». Le tabloïd indique que l’armée a instauré un couvre-feu, après une journée d’émeute contre le régime de Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans. Selon Forum des As, l’Assemblée nationale a été incendiée, la télévision publique prise d’assaut et des violences ont été enregistrées dans certaines provinces du Burkina Faso, où l’opposition appelle à la démission du président Compaoré pour ainsi espérer au retour de la paix.

Dans un autre chapitre, le quotidien revient sur la Banque centrale du Congo (BCC) qui a instauré le carnaval pour sensibiliser la population et l’inciter à l’épargne. Forum des As cite le directeur général de la politique monétaire et des opérations bancaires de la BCC, Jean-Louis Kayembe, qui est d’avis que le taux d’inflation stable et bas peut concourir à la promotion de l’épargne.

Le journal La Prospérité parle d’après élection avec le docteur Jacques Mokako qui propose un amendement de la loi sur le statut de l’opposition. Il propose que le meilleur des perdants à la présidentielle puisse avoir rang de Premier ministre au niveau national tandis que  le représentant de l’opposition en provinces puisse être vice-gouverneur, souligne le quotidien.

Dans les colonnes de la Prospérité, le docteur Mokako, propose également que si meilleur des perdants refuse de reconnaître les résultats définitifs  des élections  présidentielles  publiés par la Cour Constitutionnelle puisse perdre sa place de chef de file de l’Opposition au profit de son poursuivant. Pour apaiser le climat politique après les élections présidentielles, pense-t-il, il est mieux de faciliter l’organisation fonctionnelle de l’opposition politique par la procédure du choix de son chef de file, a souligné le tabloïd.

De son côté, le journal Forum des As nous amène dans le sport et parle du 40è anniversaire du combat du siècle entre les boxeurs américains Mohammed Ali et Georges Foreman, au stade Tata Raphaël de Kinshasa. Des milliers de personnalités du monde avaient séjourné à Kinshasa, à cette époque, pour prendre part à ce combat historique de boxe. Selon le quotidien, quarante ans après, le stade a perdu de sa superbe : ses travées sont délabrées et l’eau s’infiltre dans les salles d’entraînement. Mais le souvenir, (…)

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner