Le Potentiel : «Moise Katumbi : les on dit»

Moise Katumbi, gouverneur de la province du Katanga le 29/6/2011 à Lubumbashi. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du jeudi 4 décembre 2014

L’absence prolongée du gouverneur Moïse Katumbi Katumbi de sa juridiction continue à susciter les rumeurs les plus folles. Le Potentiel qui fait sa une de ce matin rapporte les derniers potins qui font état d’un exil de Moïse Katumbi Chapwe qui auraient emporté famille, biens et argent.

Cerise sur le gâteau, indique le quotidien, le président du TP Mazembe aurait même trimballé dans ses mallettes 20 milliards USD en liquide (!). L’addition dévoile un cocktail décapant que des médias en quête du sensas et corvéables à souhait ont distillé dans l’opinion. Celle-ci ne sait plus à quel saint se vouer devant l’avalanche de ces interprétations en sens divers qui, en réalité, ne sont que des « on dit », affirme avec assurance Le Potentiel.

« Enseignement supérieur et universitaire : des chiffres qui font peur », titre Forum des As. Le journal rapporte les réponses que le ministre par intérim de ce secteur a données hier aux sénateurs. Selon Maker Mwangu, « 52 % d’établissements ayant la filière de médecine sont non viables ».

La baisse des fonds alloués au secteur de l’Enseignement supérieur est liée à la politique d’ajustement structurel des institutions de Bretton Woods de la fin des années 80 et l’effritement de la coopération interuniversitaire au fil des ans figurent parmi les facteurs qui expliquent en partie la baisse de la qualité de l’enseignement universitaire, selon Maker Mwangu, indique Forum des As. Le désengagement de l’Etat qui a laissé la lourde charge du financement de l’Enseignement supérieur aux parents a sonné le début des antivaleurs à l’ESU, a expliqué le ministre.

Selon le quotidien, un plan stratégique qui prévoit l’entrée en vigueur du système LMD (Licence-Maîtrise-Doctorat) d’ici février 2015 a été mis en place pour réparer les maux décriés, a affirmé M. Mwangu.

L’Avenir : « l’Union européenne maintient sa coopération avec la RDC », selon l’ambassadeur Jean-Michel Dumond.

L’Union européenne restera présente aux côtés de la RDC et poursuivra son engagement en faveur de la paix, de la démocratie, d’un Etat de droit, de la croissance au bénéfice de la population », a déclaré hier à Kinshasa le chef de la Délégation de l’UE en RDC.

« Depuis la reprise de la coopération en 2006, l’UE a apporté environ 1,2 milliard de dollars d’assistance à la RDC. Avec l’ensemble des Etats membres, ce sont 6 milliards de dollars qui ont été attribués à la RDC », a rappelé Jean-Michel Dumond.

La Prospérité signale pour sa part que l’UE qui a fait hier à Kinshasa une évaluation de sa coopération avec la RDC depuis 2006 estime que la présidentielle et les législatives devraient être organisées conformément aux lois établies. Selon le journal, les 28 pays membres attendent, quelles que soient les raisons,  la venue du calendrier électoral global.

Parallèlement, Jean-Michel Dumond n’a trouvé rien à redire sur la mise en place de l’Office National de l’Identification de la Population (ONIP) et en a pris d’ailleurs acte.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner