CEI/Boende : les habitants contre la désignation des non originaires

Les natifs de cette ville située à 500 kilomètres au Sud de Mbandaka protestent contre la présence des personnes considérées comme non originaires au sein du bureau de liaison de la CEI

Parmi les critères arrêtés par la représentation provinciale de la CEI, figurent la détention d’un diplôme de graduat ou de licence, une expérience en matière de réunification.

Mais les habitants de Boende contestent la récente nomination des membres du bureau de liaison de la Tshuapa.

rnSelon Albert Mayoka, le coordonnateur provincial de la CEI, les contrats de travail ne peuvent être signés qu’après un contrôle minutieux des titres scolaires et académiques des candidats retenus.

Il reconnaît que la priorité est réservée aux locaux, selon les normes. Toutefois, ajoute-t-il, tout Congolais est libre de travailler partout où il veut, sur toute l’étendue du territoire national.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner