Equateur: le goût d’inachevé dans les opérations d’enrôlement

La CEI a fermé officiellement les centres d’identification et d’enrôlement ce jeudi 15 décembre dans cette province. Malgré la prolongation deux fois de suite des opérations, de nombreux candidats électeurs n’ont pu s’enrôler, à cause des distances qui les séparent des points d’enrôlement, indique radiookapi.net

Les difficultés liées au déplacement sont réelles notamment dans le territoire de Bumba. Jules Mangili, secrétaire provincial du Parti lumumbiste unifié (Palu) précise que les candidats électeurs du secteur de Lueka devraient parcourir 20 kilomètres de distance pour se faire enrôler. D’autres encore, venus de Bongolwanzeka étaient obligés de traverser la rivière pour les opérations à Bosanga. Alors que ces populations, dit-il, méritaient d’un centre d’inscription plus proche d’eux.

D’autres encore devraient quitter Nwamobeki pour aller se faire enrôler très loin. «C’est le manque de coordination des opérations d’enrôlement qui est à la base de cette situation. On a pas tenu compte de distances qui séparent les différentes populations», fait remarquer Jules Mangili.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner